Bien choisir votre matériel informatique

image de matériel informatique mêlé

Il vaut mieux ne pas acheter le premier ordinateur venu, ni la première carte vidéo venue, en se fiant à leur apparence ou à leur prix. Et si vous voulez installer GNU/Linux, il est préférable d’acquérir un ordinateur ou une imprimante qui soient compatibles avec les pilotes libres d’un noyau Linux libre, comme celui des distributions Debian ou Trisquel.

Beaucoup de matériel fonctionne avec des distributions GNU/Linux qui ne sont pas entièrement libres, comme Ubuntu et toutes ses dérivées (sauf Trisquel). Avec Debian, nous avons par défaut un noyau libre (Linux), différent par là de celui d’Ubuntu ou de Mageia. Cependant, il est possible d’ajouter des microcodes (firmwares) non libres pour faire marcher une carte Wifi, par exemple, ou même des pilotes non libres pour une carte graphique (nVidia, Ati) qui ne fonctionnerait pas bien avec les pilotes libres.

Il ne s’agit pas de vous faire acheter de nouveau un nouvel ordinateur mais de vous mettre en garde et de vous inviter à demander conseil et à prendre votre temps avant de faire votre choix. Il est vivement recommandé de se faire assembler un ordinateur au lieu d’en acheter un tout fait, pour avoir le choix des pièces qui le composent, et le détail des composants.

Il existe du matériel qu’il vaut mieux éviter comme certains processeurs Intel, (modèles dits vPRO).

Ordinateur de bureau, portable ou de poche ?

Les ordinateurs de poche (Smartphones variés, tablettes) sont peu solides et sont livrés avec des systèmes privateurs difficiles à remplacer par un système libre. Android de Google a beau contenir le noyau Linux, Google supprime peu à peu toutes les applications libres initiales et force les utilisateurs à devoir utiliser des applications non libres.

Un modèle de tablette avec La distribution GNU/Linux Ubuntu va sans doute sortir prochainement. C’est certes une très bonne nouvelle d’avoir un système plus respectueux des utilisateurs mais cela ne transforme pas les tablettes en du matériel solide :-)

De plus, les «smarties» sont pourvus de puces qui vous espionnent constamment et la téléphonie mobile ne peut fonctionner sans déterminer l’endroit où vous vous trouvez. La plupart des gens n’ont en fait aucun réel besoin d’un téléphone constamment dans leur poche.

Ni les smarties, ni les tablettes ne sont du matériel solide. On peut même dire que ce sont du matériel jetable. Et très cher à recycler.

Si vous avez réellement besoin d’un ordinateur de poche, demandez conseil pour acquérir du matériel sur lequel il est possible d’installer un OS libre comme Ubuntu Touch ou Firefox OS (qui va disparaître). Replicant est l’idéal car c’est un très beau projet. Il existe des ordinateurs de poche avec Ubuntu Touch préinstallé. Un Os libre ne vous protège pas de l’espionnage dû au matériel inclus dans un «Smartie» mais au moins n’en rajoute pas à la manière d’Android ou iOS (Apple).

Je vous conseille donc un ordinateur de bureau et si vous avez besoin de vous déplacer avec un ordinateur sous le bras, un ordinateur portable de bonne qualité.

Ordinateur de bureau

Le meilleur choix est de le faire assembler après avoir choisi toutes les pièces de votre future UC. Le boîtier et l’alimentation sont deux éléments à ne pas négliger du tout.

Pour l’écran, tout dépend surtout de vos besoins, de votre vue et de vos exigences.

L’ordinateur de bureau permet de conserver son matériel longtemps et de le faire évoluer ou de pouvoir facilement changer certains composants au bout de plusieurs années.

Ordinateur portable

Les ordinateurs portables sont plus fragiles mais c’est aussi à vous de ne pas les maltraiter. Il faut regarder le dessous du portable : y a-t-il plusieurs trappes et à quels composants vous donnent-elles accès ?

Si vous devez faire nettoyer le processeur et son ventilateur enfouis au fond du portable, il va falloir tout démonter et donc, cela peut vous coûter plus de 250€ au magasin informatique où vous l’avez acheté. Démonter un portable entièrement est un travail long et délicat.

Imprimantes

Choisissez une imprimante dont le prix n’est pas inférieur au prix de l’ensemble des cartouches :-) Il s’agit de trouver un bon équilibre entre la qualité et le prix à l’usage. C’est un choix assez délicat.

Les imprimantes à jet d’encre ou laser HP s’installent souvent toutes seules sous GNU/Linux : on branche et ça marche. Leur défaut est leur prix et le prix des cartouches.

Certaines imprimantes Epson s’installent sans aucun problème non plus et d’autres nécessitent l’installation de pilotes non libres.

En général, les imprimantes Brother nécessitent souvent l’installation de pilotes mais ils sont souvent libres. De plus, les Brother sont souvent de bonne qualité. Voici par exemple trois modèles recommandables: Brother DCP-195-C (elle n’est plus en vente), Brother DCP-J132W, Brother DCP-J752DW.

Les imprimantes Canon posent parfois beaucoup de problèmes avec GNU/Linux. Il faut vraiment choisir son modèle avec précaution. Les pilotes fournis par Canon ne sont pas du tout libres mais c’est déjà bien quand Canon en fournit pour GNU/Linux ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *