Choisir son FAI

Carte réseau Internet

Choisir son FAI n’est pas choisir systématiquement Orange parce que l’entreprise conserve en réalité le monopole du réseau, ni choisir le FAI le moins cher, ni de le confondre avec le fournisseur de téléphonie mobile. Que choisir ?

Les gros FAI

Les 4 gros FAI sont à éviter. Bouygues est en passe être racheté. Donc, il ne restera bientôt que les 3 gros : Orange, Free et SFR.
Ils ne sont même pas bon marché et incluent dans leurs offres des services inutiles qui sont aussi des pièges.

Par exemple, la télé à la demande fournie par Orange est, sauf erreur, un piège. Orange sait alors ce que vous regardez à la télé et les films que vous réclamez. Est-ce que cela regarde Orange ?

Les gros FAI sont des multinationales pour qui fournir de l’internet n’est pas une source revenu principale. Par exemple, SFR c’est Vivendi Universal et Bouygues est dans le béton, avec quelques scandales, comme le chantier de la Défense. Orange compte bien convertir à sa banque en ligne sa vingtaine de millions d’abonnés ADLS-Télé en France, et ses clients africains de téléphonie mobile.

Fournir de l’internet n’est pas rentable car Orange fait payer très cher l’utilisation de son réseau. C’est pour cela qu’en général, les FAI vous impose un engagement d’un an, et des frais de résiliation que SFR fait payer 50€ et que Free fait payer 100€, de manière dégressive sur 3 ans.

Quand le gouvernement veut s’en prendre à la neutralité de l’internet, c’est aux gros FAI qu’il s’adresse d’abord car, selon lui, c’est eux qui sont «la gouvernance de l’internet» :lol: Cela fait rire presque tout le monde car précisément, l’internet est décentralisé par nature. Mais c’est inquiétant aussi car vouloir centraliser l’internet pour refaire le Minitel, c’est vouloir le contrôler et nous priver de liberté.

Lorsque le gouvernement, qui se laisse influencer et harceler par les puissants lobbys de la musique et du cinéma, décide qu’il faut interdire l’accès à tel site qui contient simplement des liens Torrent, ce sont les gros FAI qui reçoivent d’abord l’ordre d’agir. Vivendi Universal (SFR) fait bien sûr partie de ces lobbys.

Ces gros FAI, Free inclus, ne défendent pas la neutralité du Net car l’internet n’est pas leur «cœur de métier».

Les FAI commerciaux ont tendance à filtrer et à brider l’internet, selon leurs intérêts financiers. Le bridage est le cas le plus commun. SFR a décidé que 8Mo suffit aux gens dans les campagnes car cela lui économise de l’argent. Orange, ayant racheté la plateforme de vidéo Dailymotion, a décidé de brider son concurrent Youtube (racheté par Google) et ralentit donc les connexions vers Youtube. Ce qui veut dire, en passant, qu’Orange vous observe en train se surfer sur le web.

Il n’est pas du tout du ressort d’un FAI de surveiller ses clients quand ils utilisent leur ADSL. Ce n’est pas compris dans l’abonnement. Mais la neutralité de l’internet est sur la sellette parce que la liberté est assimilée à la criminalité ou parce que la démocratie se sent menacée par la liberté, ce qui est un déplorable paradoxe. Reportez-vous à La Quadrature du Net pour en savoir plus.

Le monopole d’Orange

Orange a conservé un monopole de fait sur le réseau mais il a en plus un monopole de fait sur l’ADSL. En effet, la majorité des Français pensent que seul Orange peut leur fournir une bonne connexion à l’internet. En plus, les déductions sur les abonnements ADSL payées par l’État aux bénéficiaires du RSA, ASS, etc., ne sont accordées que si ces gens ont pris un abonnement chez Orange. Cela donne encore des clients à Orange.

Alternative 1 : Les FAI associatifs

En France, nous avons la chance d’avoir des FAI associatifs. Ils sont un essaimage du plus vieux FAI français, FDN (French Data Network), toujours actif depuis 1992. FDN a longtemps été présidé par Benjamain Bayart, un de nos spécialistes français de l’internet, de son fonctionnement, de sa neutralité et de sa décentralisation naturelles. Depuis quelques années, l’essaimage de FDN, sous la forme d’une fédération FFDN de FAI associatifs, ici et là dans les provinces françaises (Lorraine, Aquitaine, Corrèze, etc.).

Si vous habitez en ville (tarif dégroupé), les abonnements mensuels ne sont en fait pas plus chers que ceux des gros FAI et ils sont réduits pour les bénéficiaires du RSA et assimilés. En revanche, il y a des frais d’ouverture de la connexion à l’ADSL, ceux-là mêmes qui sont cachés par l’engagement d’un an et dans les frais de résiliation des FAI commerciaux. Dans les 80€, c’est même moins cher que ce que réclame Free à ses clients qui voudraient partir avant un an.

L’offre ADSL de ces FAI ne comprend pas le téléphone, ce qui veut dire que vous devez avoir une ligne Orange et payer votre abonnement téléphonique chez Orange. Pour téléphoner, le mieux est de passer par la téléphonie dite «SIP» (c’est un protocole de VoI «Voix par Internet).

Ce que vous offrent ces FAI, c’est un internet neutre et respectueux de votre vie privée, une adresse IP fixe (c’est rare), des DNS sûrs (pas les cochonneries de Google et de Open DNS), la possibilité d’avoir un nom de domaine et un hébergement web et bien sûr un compte email, et beaucoup d’aide si vous avez envie de construire des choses avec votre internet. Sans parler d’une offre VPN.

Bien sûr, les offres de ces FAI non commerciaux étant réduites par rapport aux gros FAI et paraissent donc bien moins avantageuses. Ces FAI associatifs ne gagnent rien sur votre ligne ADSL, ils vous facturent simplement le coût qu’ils doivent payer, notamment à Orange.

FDN et les FFDN offrent des tarifs préférentiels aux internautes désargentés comme les bénéficiaires du RSA, ASS et assimilés, et avec la réduction payée par l’État pour l’abonnement au téléphone analogique Orange, cette formule est d’un coût raisonnable en ville.

Router LinksysL’avantage n’est pas du tout un tas de services dans une offre globale où vous ne pouvez rien choisir. L’avantage est d’avoir un FAI humain, petit, à qui parler et qui vous respecte et pas moins efficace que les gros. Vous n’êtes pas un client qui n’est bon qu’à payer et qui va subir le prochain piratage de votre gros FAI, mais un adhérent, membre d’une communauté de gens inventifs. Vous pouvez devenir moins passifs vis-à-vis de l’informatique en général en choisissant un FAI associatif car vous apprendrez à installer vous-mêmes votre modem, voire votre modem-routeur et vous aurez peut-être envie d’avoir ou de construire votre brique internet ou votre FreedomBox.

Dans un coin de Corrèze où Orange n’a pas voulu faire de frais pour installer des relais ADSL (NRA), le FAI FFDN Ilico a installé, avec la coopération de la mairie, une grande antenne Wifi directionnelle dans un village et de petites antennes sur le toit des maisons de leurs adhérents. Les gens ont ainsi une connexion efficace et tout à fait inoffensive pour la santé, contrairement aux box avec Wifi que les FAI commerciaux vous louent ou bien sûr que le WiMax. Voyez cet article très intructif d’Ilico, Pour être sur la même longueur d’ondes sur le réseau wifi de Chanteix.

Alternative 2 : OVH

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un ADSL totalement dégroupée (apanage des villes) et n’a pas non plus les finances nécessaires pour continuer à payer un abonnement téléphonique à Orange. Encore que l’État paye une partie de cet abonnement pour les bénéficiaires du RSA, ASS, etc., et si vous êtes dans cette situation, il faudrait prendre le temps de faire quelques calculs.

Mais au moins, il est possible à tout le monde d’éviter les gros FAI. À la place, à défaut d’un FAI associatif, vous pouvez choisir OVH, un FAI commercial français qui ne fait que de l’internet, de l’hébergement web, des locations de serveurs, des offres de stockage et partage cloud basées sur le logiciel libre Owncloud. Il n’y a aucune ristourne, genre parrainage, fidélité, etc.

OVH est une grosse entreprise familiale de plus de 600 employés, sise à Roubaix (près de Lille), dont la prospérité n’est due qu’à son travail autour de l’internet. Elle installe aussi aux USA et au Canada des serveurs et des câbles et en France , elle installe ses propres NRA, là où il y a une forte demande de ses clients. Donc, c’est le plus souvent en ville, mais c’est possible ailleurs. Tout dépend du nombre de demandes. OVH s’adressait initialement à des entreprises mais depuis 2011 environ, elle s’est progressivement ouverte aux particuliers.

OVH n’est pas parfait mais il ne vous vend pas de la télé dont vous n’avez pas nécessairement besoin, (voyez Qarte pour Arte). Leurs offres étaient encore mieux et moins chères jusque mi-2012 et vous pouviez même choisir un accès sans box. C’était alors à vous d’installer un modem ou un modem-routeur de votre choix et à votre façon.

Ce FAI proclame qu’il ne fait aucun bridage, ni aucun filtrage. Bien sûr, c’est difficile à vérifier dans le détail mais les autres FAI commerciaux ne parlent pas de ces sujets brûlants.

La box de marque Thomson n’est pas une grande réussite car elle est trop simpliste et elle n’est pas à la hauteur de l’image que l’entreprise communique d’elle-même.
Mais ce qui est franchement nul, c’est l’espace client, accessible depuis votre navigateur. Il est en réfection depuis environ trois ans et c’est encore un assemblage hétéroclite de vieux bouts et de nouveaux morceaux. Mais enfin, vous pouvez y faire toutes les modifications nécessaires.

En revanche, le service client d’OVH, gratuit et rapidement accessible en dehors de quelques heures de pointe, est très satisfaisant. Les employés qui vous répondent sont compétents et aimables et, en cas de question trop technique, vous passent un technicien. C’est bien différent des services clients des gros FAI qui exploitent de malheureux employés sous-payés au Magreb ou en Inde.

Dans l’offre ADSL sont incluses deux lignes téléphoniques avec chacune son n° de téléphone distinct et vous pouvez désactiver le n° attribué par Orange qui est immédiatement vendu par Orange aux annuaires papier et électronique (d’où les appels incessants des démarcheurs). Vous pouvez aussi modifier la sonnerie (avec un fichier OGG) que votre correspondant entend après avoir composé votre n° et avant que vous décrochiez ou que le répondeur se mette en route. Vous pouvez bien sûr modifier le message pour le répondeur, directement en passant par une touche de votre téléphone ou en installant un fichier OGG.
Vous pouvez mettre en place des interdictions (liste noire) pour certains n° ou certains types de n° (n° cachés, par exemple), ce qui permet de ne plus subir les appels des démarcheurs et donc de préserver votre vie privée.

Est inclus également un bon espace de stockage et de partage de documents qui peut être utile, même si ce genre de cloud, pourtant fait avec OwnCoud, logiciel libre, sur des serveurs bien en France mais hors de votre contrôle ne devrait être utilisé qu’avec parcimonie.

OVH est pratiquement le seul FAI commercial à vous offrir une adresse IP fixe qui permet de faire un serveur chez soi, ce qui est en train de devenir une tâche simplifiée et peu coûteuse et un atout majeur. Cela veut dire pouvoir faire du cloud depuis chez vous, sous votre contrôle, un ou plusieurs sites web, et installer bien d’autres services (voyez des exemples sur Dégooglisons Internet, selon vos goûts et vos besoins. OVH offre l’IPv6 en plus de l’IPv4.

Contrairement à certains préjugés, OVH marche partout où Orange marche car il utilise les NRA d’Orange lorsqu’ils sont les seuls existants, et OVH marche même mieux parfois car il ne fait pas de bridage, contrairement à Orange.
Évidemment, si votre maison se trouve à 5kms du NRA d’Orange et que ce dernier n’offre qu’un ADSL peu puissant, votre connexion sera lente. Mais ce sera pareil avec Orange qui vous impose dans votre offre un service télé qui ne peut évidemment pas fonctionner sans un ADSL puissant.

Alternative 3 : Orange sans box

Il était possible de prendre un abonnement ADSL chez Orange sans box. C’est un peu comme passer par un FAI associatif, il faut payer l’abonnement de la ligne téléphonique. L’association Libres-Ailé(e)s a pratiqué cette formule pendant plus d’un an et l’a trouvée positive.
En principe, pour les bénéficiaires du RSA, ASS, etc., l’État paye une partie des deux abonnements.

L’avantage, c’est que vous ne subissez pas la box d’Orange, ses filtrages et ses bridages. C’est de l’ADSL tout nu, comme celui des FAI associatifs, mais bien sûr, vous avez affaire à une entreprise commerciale et pas à une association sympathique.

Il vous faut un modem ou un modem-routeur ou un modem relié à un ordinateur qui fait office de routeur. Voyez Routeur avec un ordinateur (sur Libre-Fan).

Cette alternative existe-t-elle encore ? Ce n’est pas clair du tout.

Et les services mail des FAI ?

En règle générale, n’utilisez pas tous les services offerts par un FAI commercial. Vous avez souvent intérêt à prendre la téléphonie mobile ailleurs que chez votre FAI.

Dans toutes les offres ADSL, sont inclus une ou une dizaine d’adresses mail. Chez les FAI commerciaux, OVH inclus, c’est plutôt un service à dédaigner. Voyez Choisir son service mail.

Crédit photos

Photo d’entête

Montage, à ma façon, de deux photos :

Photo dans l’article

Le même routeur, Linksys, que sur la photo d’entête :-) J’ai choisi cette image pour deux raisons :

  • Linksys est une référence car plusieurs modèles permettent l’installation d’OpenWRT pour remplacer le système privateur pré-installé. Ces modèles sont aussi beaucoup moins chers que les routeurs Cisco.
  • Linksys est fabriqué par la prestigieuse entreprise Cisco qui a perdu sa réputation à la suite de l’onde de choc des révélations d’Edward Snowden : encore une entreprise (victime ou collaboratrice de la NSA ?) dont le matériel est susceptible de comporter des backdoors installées par la NSA.

2 commentaires

  • Concernant l’offre « Orange sans Box », je peux vous éclairer un peu : l’offre semble encore exister (en tous cas pour ceux qui sont abonnés). Lorsque je me suis abonné chez Orange en 2010 via téléphone, j’ai choisi de ne prendre qu’Internet sans suppléments (genre Box et tout le bazar) et j’ai été abonné à l’offre « Découverte » d’Orange qui ne fournit que l’accès ADSL.
    L’avantage est qu’on qu’un accès ADSL avec un débit plutôt bon, même si c’est encore un peu bas (3 Mbits/s en download contre 8 Mbits/s en théorie et encore). Les inconvénients sont principalement avec le service client, outre le fait qu’on a pas d’IP fixe. Quand tu as un problème et que tu appelles, tu as deux cas de figure : soit la personne comprend que tu as un modem routeur ADSL indépendant et il t’explique alors une procédure très basique pour résoudre ton problème (débrancher ce dernier), soit il ne le comprend pas et il te fais comprend que ton modem est pourri et que tu dois utiliser une de leurs box (en gros, il croit que tu tournes avec un 56k).
    Après, je ne sais pas si on peut encore s’abonner mais, au moins, vous en savez un peu plus.

  • Liberté GNU/Linux

    Merci LinuxMario de ton témoignage. Cela concorde avec l’expérience de Libres-Ailé(e)s. Comme je le dis dans mon article, il ne faut pas compter sur le service client des gros FAI.

    Et comme tu dis, ce n’est pas clair si l’offre existe encore. En tous cas, en ville, mieux vaut alors se tourner vers FDN ou un des FFDN provinciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *