Dossiers sur le bureau sans risque

Bureau, dossier, applet

Il est possible de placer quelques dossiers à disposition sur le bureau sans risquer pour autant de les supprimer par mégarde.

Traditionnellement, sur les bureaux légers GNU/Linux, tels que LXDE ou Openbox, soit il n’y a pas d’icônes sur le bureau, soit il n’y en a que 2 ou 3, (dont l’icône de la corbeille, pour ne pas oublier de la vider). Les gens venant des anciens Windows peuvent être un peu déçus de voir un fond d’écran tout vide, mis à part une «barre» où l’on peut mettre plusieurs icônes.

Pourtant, un bureau vide, avec une belle image, est reposant avant d’ouvrir un ou plusieurs logiciels qui vont le recouvrir. Mais surtout, il n’est pas très fonctionnel d’avoir une pagaille d’icônes qui sont le plus souvent cachées par les fenêtres des logiciels.

Vos dossiers sont bien accessibles d’un clic sur une icône dans la «barre principale» et l’icône de tout autre logiciel peut aussi y être ajoutée pour avoir un accès plus direct que de passer par le menu général. En bon français, cette barre s’appelle tableau de bord.

Pour voir un bureau bien encombré mais avec des tableaux de bord bien organisés, voyez GNU/Linux graphique.

Mais il existe deux autres solutions pour avoir un accès plus direct à quelques dossiers, dans un bureau tel que LXDE et sans risque de les supprimer par mégarde. Voici une image qui montre ces deux solutions, et vous pouvez choisir l’une ou l’autre, ou les deux :
Bureau avec tableau de bord et dossier lié
Rappel pour les images : Les images dans les articles.

Dossiers sur le bureau

Si vous poussez à la souris un dossier sur le bureau depuis votre répertoire personnel par l’intermédiaire du gestionnaire de fichiers, cela fait un lien sur le bureau vers le dossier. Vous voyez donc l’icône du dossier avec une petite flèche, qui indique qu’il ne s’agit pas du dossier réel, comme sur l’image ci-dessus. Vous pouvez donc supprimer ce dossier affiché sur le bureau sans que cette action supprime le dossier qui, lui, est toujours bien dans votre répertoire personnel.
NB : répertoire personnel = /home/$USER ; par ex. /home/tuxou, si votre nom d’utilisateur est « tuxou »)

C’est en tous cas ce qui se passe dans Debian Jessie. Je n’ai pas vérifié dans la version antérieure, Debian Wheezy.

Sous-dossiers en lien sur le bureau

En revanche, si vous poussez à la souris le sous-dossier d’un dossier sur le bureau, alors c’est le sous-dossier que vous avez déplacé. Vous voyez l’icône de ce dossier, sans flèche, et si vous supprimez ce dossier, il est réellement supprimé. Du moins, il est envoyé à la corbeille et quand vous la viderez, il disparaîtra.

C’est très risqué de laisser sur le bureau un dossier qui peut être accidentellement supprimé.

Une solution est de faire un lien symbolique depuis le sous-dossier vers le bureau qui vous affichera une icône avec une flèche, comme vu plus haut et comme vous pouvez le voir sur l’image en entête de cet article, ou un peu plus haut. À titre d’exemple, voici la commande, avec l’utilisateur ($USER) tuxou, un dossier (dossier-1) et un sous-dossier (dossier-1a) :

$ ln -s /home/tuxou/dossier-1/dossier-1a /home/tuxou/Desktop/dossier-important

Ici, en faisant le lien, j’ai donné un autre nom au dossier-1a : dossier-important, pour vous montrer que c’est possible sans aucun dommage. Cela peut être commode aussi. Quand vous cliquez sur l’icône du dossier sur le bureau, c’est le dossier $HOME/Desktop/dossier-important qui s’ouvre dans le gestionnaire de fichiers.

Toute manipulation que vous faites dans le dossier lié se fait également dans le dossier réel (appelé dossier source).
Donc, si vous détruisez le dossier sur le bureau, vous ne supprimez que le lien, ni le dossier ni son contenu. Mais si vous supprimez des fichiers dans ce dossier affiché sur le bureau, vous les détruisez également dans le dossier source.

Votre icône sera bien sûr cachée par les fenêtres des logiciels que vous allez ouvrir mais il y a tout de même une icône dans votre tableau de bord qui, d’un clic dessus, affiche le bureau dégagé de toutes fenêtres. Mais cette icône doit être configurée pour restaurer les fenêtres réduites en mini-barres dans le tableau de bord. La configuration se fait d’un clic droit. Le clic médian, sur la roulette de la souris, est amusant, essayez.
Indépendamment de cette configuration, vous pouvez aussi choisir quelles fenêtres vous voulez restaurer sur le bureau en cliquant sur leur mini-barre.

Voici une image de ce tableau de bord, qui peut être configuré à votre guise ; l’icône appelée «Minimiser toutes les fenêtres» est ici la 8e en partant de la gauche :

Barre principale LXDE

Dossiers en accès direct

Plutôt que de faire un lien symbolique pour placer un dossier en accès direct, il existe une autre méthode qui me paraît plus amusante et plus pratique. Cela se fait en quelques clics dans LXDE et au moins votre dossier ne sera jamais enfoui sous les fenêtres des logiciels que vous avez lancés.

Il suffit de faire un mini-tableau de bord sur le bureau, à gauche ou à droite, selon votre goût, ou encore en bas ou en haut ou encore vous pouvez simplement ajouter un élément au tableau de bord existant.

Faire un mini-tableau de bord

Par exemple, vous pouvez faire un mini-tableau de bord à gauche :
Clic droit sur la barre existante, choisir «Faire un nouveau tableau de bord». Dans la fenêtre qui s’ouvre, vous pouvez indiquer les paramètres qui vous conviennent en examinant les différents onglets («Taille» [position [hauteur automatique, c’est souvent plus pratique que deviner quelle hauteur est nécessaire pour afficher votre icône], taille des icônes — 60 pixels au moins], «Apparence», «Avancé»). Faites des essais, il n’y a pas de recettes toutes faites.

Dans l’onglet « Avancé », le nec plus ultra est de cacher le tableau de bord automatiquement quand il n’est pas utilisé. Mais à vous de voir ce qui vous convient le mieux.

L’onglet à ne pas louper, c’est celui des «Applets du tableau de bord» qui vous propose un bouton «Ajouter», qui ouvre une liste dans laquelle il faut choisir l’applet «Menu de répertoire», («applet» = minuscule application).

Cet applet ajoute sur le tableau de bord une icône qui est celle des répertoires, et qui donc peut porter à confusion puisqu’il y en a déjà une sur le tableau de bord par défaut. Il est possible de la changer, bien sûr, en configurant l’applet.

Configurer l’applet «Menu de répertoire»

Clic droit sur l’icône actuelle de l’applet pour le pour configurer et clic sur «Configurer…».

Champ «Répertoire»

Il faut indiquer le chemin du répertoire que vous voulez afficher. Si vous voulez afficher les sous-dossiers d’un dossier, il faut indiquer le dossier lui-même. Pour reprendre l’exemple plus haut :
/home/tuxou/dossier-1/ affichera tous les sous-dossiers du dossier-1.

Champ «Étiquette»

Il vaut mieux laisser le champ «Étiquette» vide car ce que vous tapez là s’affichera sur l’icône, ce qui risque de gâcher l’icône ou d’être illisible. En revanche, une étiquette peut être utile sur vore tableau de bord initial en bas ou en haut de l’écran (qui est installé par défaut).

Champ «Icône»

Pour changer l’icône, préparez une petite image dans un de vos dossiers ou allez chercher plus haut dans le système : /user/share/icongnome/48x48 est une bonne adresse.
Fouillez dans ces sous-dossiers avant de modifier l’icône car autrement vous ne verrez pas les images elles-mêmes. La bouille de singe, par exemple, est bien amusante, voici son emplacement :
/usr/share/icons/gnome/48x48/emotes/face-monkey.png

Exemple d’un applet «Menu de répertoire»

Voici à quoi peut ressembler le «Menu de répertoire» que j’ai rajouté pour l’occasion en haut d’un tableau de bord latéral déjà existant :

Applet Menu de répertoire

Un tableau de bord qui apparaît et disparaît

Une fois que vous avez paramétré votre tableau de bord avec l’applet «Menu de répertoire», l’icône s’affiche … si vous poussez votre souris vers votre mini-tableau de bord, par dessus vos fenêtres ou sur le bureau s’il est vide. Et elle disparaît si votre souris s’en va ailleurs :-) C’est en fait le tableau de bord qui se cache, pas l’applet lui-même.

Bien sûr, dans ce nouveau tableau de bord, vous pouvez ajouter un lanceur d’applications, comme dans l’image ci-dessus, ou tout autre applet.

Bon amusement :-)

Deux petites notes de fin

  • Référence : Le terminal pour les débutants
  • Question : Avez-vous deviné qui est l’auteur du tableau utilisé comme fond d’écran dans cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *