[Firefox] Comment utiliser uBlock Origin – 1

uBlock - interface en action

Voici une première série de 4 articles pour compléter, préciser et illustrer un trio de modules pour Firefox, uBlock Origin, uMatrix, NoScript.

Il s’agit non seulement de sécuriser votre navigateur mais de protéger votre vie privée lorsque vous naviguez sur le web et dans le même temps de protéger votre ordinateur (votre ou vos disques durs), votre GNU/Linux et vos données variées. Il est toujours possible de «surfer» sans se préoccuper de rien et sans rien comprendre mais cela n’est pas très malin ;-)

Comme je n’ai pas trouvé de documentation suffisante et aucune en français, je vais tenter d’expliquer avec des images d’exemples concrets (copies d’écran et de fenêtres) comment utiliser uBlock Origin.

Dans ce premier article, je parle des préliminaires qui me paraissent indispensables. Le deuxième article, la troisième et le quatrième seront à suivre, un peu comme un feuilleton.

Vous pourrez aussi lire une série de trois articles sur l’utilisation de uMatrix qui est un module bien plus astucieux encore que uBlock Origin et qui peut tout à fait accompagner ce dernier : uMatrix avec Firefox – 1 : la matrice en action  et suivants.

Pour suivre cet article

Ici, nous sommes bien avec Firefox mais il se prénomme «Iceweasel», dans Debian GNU/Linux. Ah, depuis la rédaction de cette série d’articles, il y a eu des changements : Iceweasel en voie d’extinction.

Je rajoute sur mes images des pastilles oranges pour indiquer les points essentiels des onglets ou des fenêtres. Ces images montrent des bouts de textes qui sont en anglais car je préfère mon informatique en anglais. Mais vous devriez pouvoir vous débrouiller en regardant bien les images (elle sont faites pour être inspectées et me paraissent assez «parlantes»). Pour afficher les images, voyez le mode d’emploi Les images dans les articles.

Cette série d’articles n’est pas accessible aux handicapés visuels mais je ne pense pas que le module uBlock Origin leur soit accessible et il serait très long et sans doute vain de décrire tout ce que ces images montrent si facilement. Il n’y aurait qu’un long cours en audio qui pourrait remplacer ces images.

Pour suivre ces 4 articles, il faut connaître le ba-ba de Firefox :

  • Configurer Firefox (liens ci-après)
  • Installer un module dans Firefox
  • Éventuellement savoir ouvrir et personnaliser le nouveau menu de Firefox (ou retrouver l’ancien menu – touche [Alt] du clavier), en faisant glisser des icônes depuis cet endroit.

Je suis là si vous avez besoin d’apprendre… voyez Mes Services :-)

Réglages dans la configuration de Firefox

Si vous ne modifiez pas la configuration de Firefox, ni ses paramètres de vie privée, il est un peu vain d’installer des extensions. Commencez par bien configurer Firefox :

Modules pour Firefox, c’est quoi ?

Si vous ne connaissez rien aux modules pour Firefox, reportez-vous aux pages que vous trouverez dans le Petit Livre de Firefox (sur Libre-Fan).

Menues opérations pour bien commencer

Commençons par quelques menues opérations qui permettent de partir d’un Firefox bien net :

  1. Afficher une page blanche à l’ouverture de Firefox
  2. Régler les cookies
  3. Vider le cache et l’historique de Firefox.

Afficher une page blanche à l’ouverture de Firefox

Afficher une page blanche à l’ouverture de Firefox permet de se débarrasser des pages du genre Google Search qui sont pleines de scripts. Cela peut se faire dans la première page des «Préférences». Voyez Sécuriser Firefox, votre vie privée et votre ordinateur.

Les cookies

Voyez le début de Modules pour sécuriser votre Firefox et votre navigation sur le web (sur Libre-Fan). Il vaut mieux interdire les cookies tiers qui ne sont que rarement nécessaires. C’est aussi une bonne chose de ne pas accepter n’importe quel cookie d’emblée. Il faut distinguer les cookies utiles et ceux qui sont inutiles et qui, en plus, sont souvent des moyens de vous suivre à la trace pendant toute votre navigation.

Vider le cache et l’historique de Firefox

Il y a trois manières de vider le cache de Firefox :

  • Quitter Firefox après avoir fait des réglages dans l’onglet «Vie Privée» des «Préférences»
  • Passer par la fenêtre «Effacer l’historique récent»
  • Vider le cache de Firefox dans l’onglet «Avancé» des «Préférences».

Réglages dans l’onglet «Vie Privée» des «Préférences»

Vous devez savoir comment modifier l’onglet «Vie Privée» des «Préférences» (voyez plus haut «les cookies») avant de comprendre l’image ci-dessous. Ici, j’ai coché la case devant la ligne «Vider l’historique…», marquée d’une pastille orange, et j’ai cliqué sur le bouton des «Paramètres» relatifs à cette action. Ce bouton est caché par la petite fenêtre des paramètres qui s’affiche après avoir cliqué sur le bouton. Cette fenêtre est visible sur l’image ci-dessous. Elle vous montre comment régler ces paramètres (quoi vider, au juste) :

Firefox - Paramètres de l'historique

Tout ce qui a été coché sera supprimé lors de la fermeture de Firefox.

Fenêtre «Effacer l’historique récent»

Pour ne pas avoir à quitter Firefox pour vider l’historique, vous pouvez ouvrir la fenêtre «Effacer l’historique récent» avec la combinaison de touches suivantes : [Ctrl-Maj-Suppr]
Vous pouvez cocher les cases comme dans l’image ci-dessous et choisir l’ampleur de la suppression («Tout» [«Everything»], comme ici, ou la dernière heure, etc.). Enfin, n’oubiez pas de cliquer sur le bouton «Clear Now» («Vider maintenant») :

Firefox - Popup pour vider l'historique

:!: Si vous avez autorisé dans l’onglet «Sécurité» les cases relatives aux mots de passe (pas du tout conseillé), il faut aussi cocher la case se rapportant aux mots de passe :!:

La prochaine fois que vous lancerez cette fenêtre, les paramètres que vous avez choisis seront bien là mais vous pouvez toujours les modifier quand vous le souhaitez.
Vous pourrez donc aller très vite :

  • Combinaison de touches [Ctrl-Maj-Suppr]
  • puis touche [Entrée] pour exécuter la suppression de l’historique, selon vos choix.

C’est plus long à écrire ou à expliquer qu’à faire d’un coup de clavier ;-)

Il est recommandé d’utiliser cette fenêtre régulièrement pour supprimer les cookies devenus inutiles. En effet, certains cookies, même légitimes, vous suivent dans votre navigation alors que vous avez quitté tel ou tel site depuis longtemps.

Page «Avancé» des «Préférences»

Dans la page «Avancé» des «Préférences» > Onglet «Network» («Réseau»), il y a un bouton pour vider le cache. Tout est indiqué par mes pastilles oranges.

Il faut en fait cliquer deux fois sur le bouton «Vider Maintenant» («Clear Now») si vous n’avez pas déjà effacé l’historique en lançant la fenêtre, comme vous l’avez vu juste au-dessus.

Cette action ne vide que le cache, pas les cookies.

Firefox - Avancé-Réseau-Vider le cache

Fin des Préliminaires

Et voilà, les préliminaires sont terminés. Dans l’article suivant, il s’agira d’installer NoScript puis uBlock Origin, de faire cohabiter l’un avec l’autre, et de configurer ce dernier. Dans le troisième article, nous verrons enfin uBlock Origin en action sur des sites web :-)

Il vous reste à quitter votre Firefox, puis à le relancer. Suivez le bon conseil de ne pas surfer du tout pendant l’installation des deux modules. Votre Firefox affiche bien une page blanche, c’est tout :-) Pour paramétrer les modules, vous aurez sans doute besoin de Liberté GNU/Linux — vous y êtes — mais, par prudence, contentez-vous de ce site web pour les débuts.

La suite est là-bas : Comment utiliser uBlock Origin – 2


:arrow: L’image d’en-tête de chaque article de la série uBlock Origin est un montage inspiré de Firefox au zoo de Knoxville, incluant la photo de deux petits pandas rouges très spéciaux, ainsi que l’icône de Firefox.
:arrow: La typo («font»), «Lavi», par Ruben Holthuijsen, est sous licence libre OFL (Open Font License). Merci Ruben :-D

Cette image et toutes les copies d’écran ou de fenêtres présentes sur ce site web sont mon travail et sous licence CC-By-SA, (attribution à Liberté GNU/Liberté) — plus d’info dans la colonne latérale («Licence libre Copyleft»).

6 commentaires

  • rien compris on passe du coq a l,ane

    • Liberté GNU/Linux

      Eh bien, will, il faut faire un effort. uBlockO n’est pas un module anodin qui marche tout seul, sauf si on sait ce qu’on fait.
      Bon courage, il y a 3 articles sur uBlockO :lol:

  • Bonjour,
    C’est tout compris :-) et merci. Faire les réglages de Firefox prend pas mal de temps. S’il faut tout contrôler à chaque mise à jour, c’est la galère. Privacy Settings me semble un bon compromis.

    • Liberté GNU/Linux

      Bonjour Temput,
      Oui, le web est devenu infernal, et surtout la majorité des sites web sont infernaux :-(
      Le module Privacy Settings peut en effet être une bonne base. Et on peut toujours compléter en allant fouiner dans about:config
      Mais pour network.http.sendSecureXSiteReferrer, je laisserais le paramètre par défaut de Firefox (true) et je passerais par le module RefControl, qui permet d’autoriser ou d’interdire pour tel ou tel site.
      Donc, on peut utiliser le module Privacy Settings comme base ou pour apprendre mais il ne pas s’y fier aveuglément.

      • Bonjour,
        Merci pour le conseil. Ce paramètre sur « true » envoie le référent quand on navigue d’un site https vers un autre https. Pourquoi préfères-tu gérer cela via un module ? Dans quels cas est-ce intéressant de l’autoriser ?

        • Liberté GNU/Linux

          Si on interdit tout Referer, on peut être bloqué. Si on autorise tout Referer, on est suivi à la trace. Peu importe que les sites soient ou non en HTTPS, si j’ai bien compris. Donc, je préfère autoriser le Referer juste quand c’est vraiment indispensable, comme pour les cookies. Donc, avec RefControl, par défaut, je bloque le Referer et je fais une liste blanche pour autoriser un nombre limité de sites web car là je n’ai pas le choix.  (passons sur l’orthographe Referrer/Referer).

          Mais si on met network.http.referer.XOriginPolicy à 1, on peut sans doute se passer de RefControl car alors le Referer n’est envoyé qu’à l’intérieur du même domaine de base. C’est déjà mieux sauf que certains domaines sont très larges s’ils incluent des sous-domaines et peuvent donc comporter des surprises, comme mozilla.net et son CDN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *