[Firefox] Comment utiliser uBlock Origin – 3

uBlock - interface en action

Après avoir installé NoScript et avoir fait la configuration nécessaire pour l’utiliser seul puis avec uBlockO, vous avez enfin installé uBlockO et découvert son interface minimale.

Voici à présent le troisième article de la série Comment utiliser uBlock Origin, qui vous aidera à faire tous les réglages nécessaires pour que uBlockO soit le plus efficace possible.

Pour commencer, faites vos essais sur Liberté GNU/Linux et Libre-Fan

Puisque vous êtes sur Liberté GNU/Linux pour lire cet article et vous y référer, contentez-vous d’y rester le temps de faire tous vos réglages. Pour faire vos tous premiers pas sur le web avec uBlockO, vous pouvez passer de Liberté GNU/Linux à Libre-Fan. Ces deux sites ne font aucune requête vers des sites tiers louches et contiennent peu de scripts. Si vous vous trompez dans vos réglages, ce sera sans conséquences. Libre-Fan est plus dénudé de scripts que Liberté GNU/Linux, il en contient 5 au maximum, dont certains servent à faire des menus déroulants (voir le bandeau du menu principal juste sous la bannière du site).

uBlockO - fenêtre minimale

uBlock Origin, première fenêtre

Quand vous cliquez sur l’icône de uBlockO, qui se trouve dans la barre des icônes de Firefox, c’est une fenêtre minimale qui s’affiche.

Il faut aller faire quelques réglages pour que uBlockO soit vraiment efficace et utile. Pour cela, cliquez simplement sur la barre noire qui porte le nom et le n° de version de uBlockO. La pastille orange sur l’image est là pour attirer votre attention sur cette petite barre.

Tableau de bord de uBlock Origin

UblockO - page et onglets Le clic sur la barre noire affiche une page dans un nouvel onglet de Firefox, contenant elles-même plusieurs onglets pour paramétrer entièrement uBlockO. Le premier onglet est «Settings» («Paramètres») mais nous nous en occuperons plus tard.
Nous allons commencer par le 5e onglet intitulé «White List» («Liste blanche»).

Vérifiez la «liste blanche» de uBlock Origin

Dans les onglets de réglages de uBlockO, n’oubliez pas de vérifier le contenu du 5e onglet (une image est inutile), la liste blanche («White List»). Elle doit être la plus courte possible. Pour Firefox, ces lignes suffisent :

  • about-scheme
  • behind-the-scene
  • loopconversation.about-scheme [peut-être non nécessaire puisque «about-scheme» est déjà sur la liste blanche et inutile si vous avez désactivé Firefox Hello].

Ces lignes concernent des fonctions de Firefox, par exemple, l’installation de modules depuis la page des «Add-ons» de Firefox.
Il est possible de ne pas inclure «behind-the-scene» dans la liste blanche mais c’est assez coton de comprendre les requêtes que fait Firefox par derrière le navigateur. C’est avec l’excellent module uMatrix que vous pourrez apprendre tout cela.

N’incluez jamais un site web dans la liste blanche (sauf le vôtre, éventuellement, et encore …), pas même l’innocent Libre-Fan (librefan.eu.org) car nul ne peut garantir qu’un vilain script n’y apparaîtra pas un jour, à l’insu de l’auteur.

N’oubliez pas de cliquer sur le bouton «Apply» («Appliquer») si vous avez fait des modifications.

uBlock Origin – bloquer les pubs et autres élements malfaisants

uBlock0 - Filtres statiques 1Référez-vous aux deux images (ci-contre et ci-dessous) qui vous montrent la page complète de l’onglet «Third-Party Filters» (liste des filtres statiques de uBlockO), en deux parties.

  • Clic sur le deuxième onglet «Third-Party Filters», ce qui affiche une pleine page de filtres (pubs, malware et autres)
  • Vous pouvez cochez tout ce que j’ai coché — mais vous pouvez en cocher moins, voyez plus bas
  • Décochez le filtre intitulé «uBlock filters – Unbreak» — à mon avis, ce filtre donne des permissions à des sites pas du tout sûrs — à vous de juger
  • Après avoir coché le nécessaire, n’oubliez pas de cliquer sur le bouton orange pâle «Apply changes», tout à droite en haut et qui n’apparaît pas sur les images ci-dessous, pour activer toutes ces listes de blocages variés.

Nota Bene :
uBlockO - filtres statiques 2

  • Dans la 2ème image de l’onglet, une bonne partie est tronquée, notamment le champ qui vous permet d’ajouter des filtres. C’est sans obligation, à vous de voir…
  • Pour les pastilles bleues, grises et oranges, dans les deux images, voyez ci-après.

Filtres indispensables

Voici d’abord la liste de filtres indispensables, à mon avis. À vous de voir si vous avez besoin de davantages de filtres (indiqués sur l’image ci-dessous ou ci-après).

  • Tous les filtres uBlock O, sauf le filtre « expérimental »
  • EasyList without element hiding rules
  • Dans la partie « Confidentialité », EasyList
  • Partie Malware domains, tout sauf filtre Disconnect
  • Partie « Réseaux Sociaux », si vous fréquentez Facebook ou Twitter, ces filtres sont peut-être gênants ; faites des essais. Autrement, les deux premiers suffisent, ou même seulement « Anti-ThirdPartySocial »
  • Partie « Tous usages », tous les filtres sont utiles.

Il est très facile de cocher ou décocher des filtres, donc ne vous privez pas de faire des essais sur les sites que vous fréquentez.
N’oubliez pas de cliquer sur le bouton «Apply» («Appliquer») si vous avez fait des modifications et sur le bouton « Mise à jour » des filtres sur le même onglet.

Filtres superflus ?

Tous les filtres cochés sur les images ci-dessus ne sont pas indispensables. Plus il y a de filtres, plus Firefox risque d’être ralenti.

Filtres Disconnect

:!: J’ai supprimé les filtres qui viennent de Disconnect (indiqués par une pastille grise sur l’image ci-dessus), parce que je trouve paradoxal que ces listes soient téléchargées sur notre disque dur depuis le cloud d’Amazon. Cette entreprise ne respecte pas la vie privée des internautes, qu’ils soient ou non ses clients (sans parler de l’exploitation de ses employés) :!:

D’autre part, le module «Disconnect» pour Firefox ne vaut vraiment rien comparé à uBlockO et c’est à se demander si le moteur de recherche fourni par Disconnect, et inclus dans Tor Browser, est sûr (ah, dans TB 6.0.6, Disconnect a été remplacé par DuckDuckGo en ONION).

Filtres «Fanboy»

Certains filtres «Fanboy» sont redondants. Par exemple, «Fanboy’s Social Blocking List» est inclus dans «Fanboy’s Annoyance List», il peut donc être désactivé.
Quant à décocher tous les autres filtres «Fanboy», il faudrait d’abord s’assurer que le filtre «Fanboy+Easylist-Merged Ultimate List» inclut bien toutes les petites listes «Fanboy» présentes dans l’onglet des filtres statiques.
Peut-être est-ce le cas puisque toutes ces listes viennent du même endroit (lanik.us) :?:

Filtres FR et EU Prebrake

Sur la deuxième image ci-dessus, le filtre FR, indiqué par une pastille orange, est utile pour les sites francophones.
Quant au filtre «EU Prebake», également indigué par une pastille orange, il est désactivé. Vous pouvez le cocher et voir s’il est efficace pour bloquer les avertissements rendus obligatoires dans l’Union Européenne au sujet des cookies.

Filtres EasyList

D’après Gorhill, l’auteur de uBlockO, les filtres «EasyList» sont tout à fait recommandables, donc, activez-les.
Vous pouvez essayer de décocher le filtre «Easylist», et de cocher à la place le filtre «EasyList without element hiding rules‎» (indiqué par une pastille bleue) si vous trouvez qu’il vous cache des éléments qui vous sont utiles, comme les icônes RSS — voyez [Firefox] Comment utiliser uBlock Origin – 4.

Onglet des filtres statiques de uBlock Origin : vaste choix !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet onglet est bien fourni en filtres et qu’il n’y a guère d’information à leur sujet. Mais vous pouvez toujours aller examiner ces filtres en cliquant sur chaque lien. Bon courage ;-)

Et aussi tout dépend de vos habitudes de navigation. Sur Liberté GNU/Linux, aucun de ces filtres n’est nécessaire mais ce site n’est qu’un tout minuscule bout du vaste web ;-)

Bref, :!: décochez les filtres Disconnect :!: et essayez de désactiver le filtre «Fanboy’s Social Blocking». Faites des essais sur le web.

uBlockO avec ses filtres statiques et NoScript

Avec cette grande page de filtres, vous pouvez utiliser uBlockO comme un bloqueur de pubs et de malware très amélioré et l’associer à NoScript configuré sévérement, pour bloquer scripts et autres maléfices.

Mais uBlockO va beaucoup plus loin.

Cochez quelques paramètres dans uBlock Origin

Il est donc temps de cliquer sur l’onglet des «Paramètres» («Settings») :

  • Cochez ce qui est coché sur l’image, si ce n’est pas fait par défaut …
  • :!: … sauf dans la section «Privacy» («Vie privée») : décochez la ligne contenant les mots «pre-fetching» car il est plus sûr de neutraliser cette fonction du navigateur dans la page de configuration de Firefox — voyez Sécuriser Firefox, votre vie privée et votre ordinateur :!: sauf si vous ne voulez pas toucher à Firefox.
  • Et n’oubliez pas de cocher également ce que la pastille orange vous indique : la ligne «I am an advanced user» («je suis un internaute aguerri») — indispensable pour la suite.
  • Ajout d’une partie « Comportement par défaut » depuis la rédaction de cet article. En principe, ne changez rien.

UblockO - page et onglets

En effet, en vous déclarant internaute initié ou expérimenté ou aguerri, (en cochant ce paramètre), vous faites de uBlockO tout autre chose qu’un bloqueur de pub et de malware (c’est déjà bien mais pas suffisant). Ainsi, uBlockO va pouvoir remplacer le module RequestPolicy très avantageusement et une bonne partie de NoScript dont vous n’avez plus à vous occuper.

Grâce à ce paramètre d’internaute aguerri, l’interface de uBlockO va s’agrandir et va vous permettre d’autoriser et d’interdire pas mal de choses sur les sites web que vous visitez.

Interface complète de uBlock Origin

Vous voilà donc prêts à affronter le web. Si vous lisez cet article avec uBlockO ainsi activé, vous voyez la page normalement et, au pire, vous ne voyez que du texte et pas d’images. Dans tous les cas, il va falloir modifier ce que uBlockO vous offre par défaut :

  • Clic sur l’icône de uBlockO dans la barre des icônes de Firefox pour afficher la fenêtre de uBlockO en rapport avec mon article
  • L’interface de uBlockO est devenue plus intéressante, avec un panneau latéral contenant un tableau de trois colonnes et de nombreuses cellules (une sorte de matrice).

L’image ci-dessous vous montre à la fois l’interface complète de uBlockO et un bon choix d’interdictions et d’autorisations pour le web en général et pour Liberté GNU/Linux en particulier :

ublocko-vgl0

Si vous ne voyez pas le panneau latéral :

  • Clic sur la ligne «Request Blocked» (Requêtes bloquées»), sous la grosse icône bleue, dans le panneau initial
  • Assurez-vous d’avoir modifié l’onglet des «Paramètres» de uBlockO comme indiqué un peu plus haut.

Si vous ne voyez que du gris ou du rouge pâle, rien d’anormal. Tout est expliqué dans la suite de cet article.

Le panneau latéral de uBlock Origin et ses 3 colonnes

Ce qui nous intéresse donc pour le moment est le panneau latéral contenant un tableau avec 3 colonnes, qui constitue une matrice, en fait :

  • La colonne la plus large et la plus à gauche est la première colonne.
    Elle contient, entre autres, la liste des domaines du site que vous êtes en train de visiter et les domaines des sites tiers, qui sont liés au site que vous visitez.
  • La 2e colonne concerne les réglages globaux pour le site et ses sites tiers
  • La 3e colonne concerne les réglages exclusifs pour le site lui-même et ses sites tiers.

Le sens de «réglage global» et de «réglage exclusif» va s’éclaircir par la suite.

Pour le site Liberté GNU/Linux, en regardant l’image plus haut :

  • La première colonne vous montre principalement que le domaine de ce site est vive-gnulinux.fr.cr et qu’il est lié à un domaine tiers,
    intitulé download.tuxfamily.org
  • Cette première colonne vous montre aussi qu’il y a deux domaines principaux (ou racines) fr.cr et tuxfamily.org, dont les deux autres sont des sous-domaines. Dans le cas de Liberté GNU/Linux, ce n’est pas une information essentielle mais cela peut l’être pour d’autres sites web.
  • La troisième colonne vous montre avec les signes ++ que vive-gnulinux.fr.cr a besoin de requêtes sur son propre domaine, c’est-à-dire que soient autorisés des scripts ou d’autres éléments pour s’afficher comme il faut (avec au moins une jolie présentation) et qu’il voudrait faire des requêtes à son site tiers, download.tuxfamily.org.

NB : Par défaut, le panneau latéral ne montre que les domaines racine fr.cr et tuxfamily.org. Pour tout afficher (domaines et sous-domaines), cliquez sur le signe + dans la cellule «All» («Tout») qui doit ainsi afficher le signe -. Il est toujours préférable de voir tous les domaines actifs dans uBlockO.

Nous allons d’abord voir comment interdire et autoriser les requêtes d’un site que vous visitez et les requêtes à son éventuel site tiers.

Requêtes, scripts et site tiers ?

Tout est expliqué là-bas : L’internet et le web.

Dans la traduction française de uBlockO, «3rd-party» est traduit «Tierce partie» mais les expressions «site web tiers» ou «domaine tiers» me paraissent plus claires.

Interdire et autoriser dans l’interface de uBlock Origin

Dans uBlockO, interdictions et autorisations se font avec des couleurs :

  • La couleur rouge, pâle ou vive, montre que vous interdisez les requêtes que veut faire un site.
  • La couleur verte, pâle ou vive, montre que vous autorisez toutes les requêtes et tous les scripts (c’est dangereux).
  • La couleur grise, pâle ou foncée, donne une autorisation en «demi-teinte» : tout ce qui figure dans la liste des filtres statiques est bloqué.

Par défaut, les cellules du panneau latéral de uBlockO sont toutes de couleur grise pâle.

Les petites cellules grises de uBlock Origin

La couleur grise des cellules veut dire que uBlock Origin bloque tout ce qui est indiqué dans les filtres statiques que vous avez cochés plus haut dans l’onglet «Third Party Filters» du tableau de bord.

Le gris est donc la couleur de l’interdiction en demi-teinte. La couleur grise équivaut à la valeur «noop», dans l’anglais de uBlockO. Avec le paramètre gris, les sites web s’affichent de manière qui devrait plaire au plus grand nombre, sans les pubs et grossiers chausse-trappes, mais avec les images, la présentation graphique et de nombreux scripts.

Il faut donc que les cellules de la 2e et de la 3e colonne sur la ligne «all» («Tout» = tous les sites web) soient grises.

UblockO - choix de couleurs En faisant passer votre souris sur une cellule, vous voyez comme un drapeau vert – gris – rouge. Clic sur le milieu de la cellule = couleur grise.

Sur la ligne «all», un clic au milieu de la 1ère cellule de la 2e colonne suffit à mettre toute la colonne en gris. Les cellules de la 3e colonne se mettent toutes automatiquement en gris parce que la 1ère cellule de la 2e colonne a été mise en gris. C’est l’effet «matrice» :-)

La couleur verte chez uBlock Origin

Le vert est la couleur de l’autorisation totale. C’est vraiment très rare de devoir passer un site en vert et ce n’est pas du tout conseillé. Vous pouvez aussi autoriser tout un site d’un clic sur le gros bouton bleu du panneau initial de uBlockO. En fait, c’est comme aller inscrire un domaine dans la «Liste blanche» du tableau de bord de uBlockO.

La couleur rouge chez uBlock Origin

Le rouge est la couleur de l’interdiction complète.
De l’avis de Gorhill, et que je partage tout à fait, il faut partir d’une interdiction totale sur l’ensemble du web. C’est ce qui se pratique pour les pare-feux. Tout est d’abord interdit puis on ouvre certains ports, seulement ceux dont on a réellement besoin. Pour uBlockO, nous interdirons tout et nous autoriserons certains éléments pour certains sites, sans jamais aller plus loin que l’autorisation en demi-teinte (couleur grise).

Si vous commencez par mettre en rouge la 1ère cellule de la 2e colonne sur la ligne «all» («Tout»), toutes les cellules passeront au rouge clair. Cette couleur claire veut dire que l’interdiction initiale s’étend à tout ce qui en dépend (de nouveau, l’effet «matrice»). Une interdiction pour tout (scripts, images, etc.) est évidemment valable pour tout ce qui figure dans la 1ère colonne (scripts, en particulier, mais aussi images, etc.) et pour tous les sites.

J’ai préféré commencer à mettre en rouge les éléments à interdire en priorité, de bas en haut. C’est pour cette raison que certaines cellules sont en rouge vif :

  • Sur la ligne intitulée «3rd-party frames» («Cadres Tierce partie»), faites passer la 1ère cellule de la 2e colonne en rouge
  • Sur la ligne intitulée «3rd-party scripts», faites passer la 1ère cellule de la 2e colonne en rouge
  • Sur la 3e ligne intitulée «3rd-party» («Tierce partie»), faites passer la 1ère cellule de la 2e colonne en rouge
  • Et enfin, sur la première ligne «All» («Tout»), faites passer la 1ère cellule de la 2e colonne en rouge.

Nous avons maintenant de belles cellules rouge vif qui vous rappellent que ces réglages vous protègent des sites web que vous ne visitez pas mais qui sont liés aux pages web que vous consultez effectivement. Ce sont les sites tiers («3rd-party») qui sont souvent les plus nocifs pour votre vie privée et le plus souvent des parasites inutiles pour les internautes.

Ces sites tiers peuvent également être des sites que vous visitez comme un des nombreux services de Google. Google peut être au premier plan pour les gens qui ont leur email chez GMail ou en site tiers si vous allez sur un site qui utilise un service de Google comme GoogleAnalytics ou Google Adsense (affichage de publicités).

Ces cellules sont donc en rouge vif et toutes les autres sont en rouge pâle.

Voilà, tout est interdit (rouge pâle ou rouge vif). Aucune image ni aucun graphisme ne sera visible, sur aucun site, mais les textes seront bien lisibles. C’est pourquoi il n’est pas encore temps de recharger cette page-ci car vous seriez peut-être un peu déconcertés. Regardez plutôt une vue partielle de Libre-Fan avec uBlockO ainsi paramétré :

uBlockO - HTML

Vous voyez que la 3e cellule de la ligne librefan.eu.org est marquée du signe -. Cela veut dire qu’aucune requête n’est autorisée. Avec ce paramétrage drastique, seul le HTML est autorisé, c’est-à-dire le contenu dans sa forme la plus simple, le texte avec sa hiérarchie (titres et paragraphes). C’est tout à fait lisible mais peu agréable à lire car le texte s’étale sur toute la largeur de la fenêtre du navigateur qui peut être la largeur d’un très grand écran. Et il n’y a aucune image.

Nous verrons dans l’article suivant, [Firefox] Comment utiliser uBlock Origin – 4, comment appliquer ces interdictions drastiques sur certains sites web encombrés et peu lisibles, tout en affichant pour vous une page agréable à lire.

uBlock Origin sur Liberté GNU/Linux

Pour suivre cet article, nous allons être un peu moins sévère que pour notre essai sur Libre-Fan, autrement, vous ne verrez aucune image et cet article ne vous sera pas d’une grande aide. Voici un réglage possible :

uBlockO - Autorisations spécifiques

Autorisations spécifiques

Nous avons déjà parlé des informations contenues dans la première colonne, donc nous passons aux deux autres colonnes.

Autorisations pour le domaine en cours – 3e colonne

Lorsque nous consultons Liberté GNU/Linux spécifiquement, c’est bien son domaine qui est en cours dans uBlockO. Nous avons décidé d’autoriser en demi-teinte le domaine de ce site web et les requêtes vers son site tiers download.tuxfamily.org.
Nous nous intéressons donc à 3e colonne :

  • Cellule grise pour vive-gnulinux.fr.cr
  • Cellule grise pour download.tuxfamily.org

Interdictions globales – 2e colonne

Dans la 2e colonne, nous avons interdit globalement, c’est-à-dire pour toute notre navigation sur le web, tout ce qui vient des sites tiers. En effet :

  • vive-gnulinux.fr.cr peut être le site tiers d’un site que vous consulterez plus tard.
  • download.tuxfamily.org peut être un site tiers sur un autre site que vous consulterez plus tard. De fait, download.tuxfamily.org est aussi le site tiers de librefan.eu.org et de librezele.fr.cr.

En résumé

Cette différence entre interdiction globale et autorisation spécifique, pour le domaine de a la page web que vous êtes en train de consulter, veut dire ceci :

  1. Lorsque vous êtes sur le site vive-gnulinux.fr.cr, vous donnez une autorisation en demi-teinte à ce site et au domaine tiers auquel il fait des requêtes.
  2. Les cellules correspondantes de la 2e colonne étant rouges, si vous êtes sur un tout autre site, ni vive-gnulinux.fr.cr, ni download.tuxfamily.org ne seront autorisés en tant que sites tiers, si jamais un site quelconque faisait appel à ces deux domaines.

Pourquoi telle autorisation, telle interdiction ?

:?: Pourquoi avoir donné une autorisation spécifique au sous-domaine de tuxfamily.org ?
:arrow: Pour voir, parce que le sous-domaine download.tuxfamily.org a un rôle à jouer dans le domaine vive-gnulinux.fr. Vous le voyez grâce aux signes ++ sur la colonne spécifique au site vive-gnulinux.fr.

:?: En quoi download.tuxfamily.org est-il utile ?
:arrow: Passez-le en rouge, rechargez la page (touche [F5] du clavier) et voyez le résultat : plus d’images :shock: Les signes ++ sont devenus un signe -.

Bien entendu, avant d’autoriser download.tuxfamily.org, il est bon d’aller voir ce qu’est tuxfamily.org. Voici un article de Libre-Fan qui devrait vous rassurer : Chez TuxFamily, pour les gens libres ou vous trouverez un rapide résumé sur la page des Mentions légales de Liberté GNU/Linux.

:?: Pourquoi n’avoir pas donné une autorisation globale en demi-teinte au sous domaine download.tuxfamily.org ?
Après tout, si vous avez lu l’article sus-cité sur TuxFamily, vous pouvez vous douter que Liberté GNU/Linux n’est pas le seul site ayant recours à download.tuxfamily.org.
:arrow: Simplement pour vous montrer la différence entre réglage global et réglage spécifique pour un site.

Vous pouvez maintenant autoriser download.tuxfamily.org globalement et ainsi, vous n’aurez plus à l’autoriser spéciquement sur Libre-Fan ni sur Libres-Ailé(e)s, ni éventuellement sur d’autres sites web. Et comme Liberté GNU/Linux n’a rien d’un site louche, vous pourriez aussi l’autoriser globalement, mais est-ce nécessaire ? Il faudrait qu’un site web y fasse une requête, ce qui est assez improbable. Voici l’image qui vous montre ce réglage :

uBlockO - Autorisations globales

Autorisations globales

Vous pourriez aussi n’autoriser que download.tuxfamily.org en faisant passer vive-gnulinux.fr et tuxfamily.org en rouge dans la 2e colonne.

:?: Pourquoi laisserions-nous les domaines tuxfamily.org et fr.cr en rouge ?
:arrow: Parce que Liberté GNU/Linux n’y fait aucune requête.

Si vous avez bien joué avec les couleurs et les cellules, il faut maintenant voir ce que cela donne sur le site web en question, Liberté GNU/Linux, et enregister vos réglages si vous en êtes satisfaits.

Vérifiez vos réglages

Quand vous avez modifié quelques réglages de rouge et de gris, pour le dire vite, et ne serait-ce qu’un seul réglage, vous pouvez voir, d’un clic, l’effet que uBlockO a sur le site que vous visitez. Une icône apparaît en bas du panneau initial dès que vous modifiez une cellule — elle est indiquée par ma pastille orange dans l’image ci-dessous. D’un clic sur cette icône, vous pouvez recharger la page et voir si vous êtes satisfaits de vos modifications :

uBlockO - recharger la page

Icône «recharger la page»

Cette icône vous permet donc de recharger (= «rafraîchir») facilement la page web après vos changements et de ne pas oublier de le faire. Vous pourriez tout aussi bien appuyer sur la touche F5 de votre clavier.

Enregistrez ou effacez vos réglages

Une fois que vous êtes satisfaits de vos réglages, vous pouvez les enregistrer en cliquant sur l’icône représentant un cadenas, en haut à gauche sur le panneau latéral de uBlockO.

Si vous vous trompez, vous pouvez effacer vos changements en cliquant sur l’icône représentant une gomme, à gauche du cadenas. En fait, c’est une annulation, un retour à l’état précédent. Voici une image montrant ces deux icônes :

uBlockO - enregistrer - effacer

Icônes «enregistrer» – «effacer»

Ces deux icônes n’apparaissent que lorsque vous faites des modifications dans vos autorisations ou vos interdictions. Vous pouvez modifier, enregistrer et effacer autant de fois qu’il vous plaît.

Entraînez-vous à naviguer avec uBlockO

À présent, vous devriez pouvoir vous amuser tout seuls avec uBlockO. Dans l’article suivant, vous verrez uBlockO en action et en images sur quelques sites web plus retors que Liberté GNU/Linux et vous découvrirez peut-être d’autres fonctions de uBlockO.

Je vous laisse avec le site de Libre-Fan — faites-y vos réglages pour voir la présentation graphique, le menu correctement et les images.

… En avant pour le dernier article de la série … :-) Comment utiliser uBlock Origin – 4

5 commentaires

  • sgrogneugneu

    bonjour beaucoup de parlotte pas de point rouges pas de modules notre tableau fire fox est pas le memem et j’ai la derniere version je vais tout desinstaller et remettre ie
    je voulais suspendre et arreter block pour 1 heure
    salutations

  • bonjour le bouton en bas a gauche : les 2 feuilles l’une sur l autre? ça marche comment?quand y a croix rouge,c est activer ou desactiver??? y a rien qui explique ça! ADBLOCK etait + simple d emploi quand meme!merci pour l info! je suis perdue avec UBLOCK ORIGIN!

    • Liberté GNU/Linux

      Eh bien boubou, pas de panique ;-) Quand tu mets ta souris sur cette icône, une petite info-bulle s’affiche et t’explique tout. Si tu cliques sur cette icône, tu permets à ce site d’afficher des pop-ups et l’icône affiche une croix rouge. Donc, par défaut, uBlock Origin te protège des pops-up qui sont souvent des trucs barbants. Parfois, c’est utile. Donc, c’est à toi de voir.
      Mais en principe, les pops-ups sont bloqués par défaut par Firefox lui-même.
      uBlock Origin est beaucoup plus complet qu’AdBlock. En revanche, c’est vrai qu’il faut de la patience pour apprendre à utiliser uBlock Origin. Cela t’apprend aussi à mieux voir le web et quelques-unes de ses embûches actuelles.
      Si c’est trop compliqué, tu peux aussi laisser uBlock Origin en mode non expert, sans t’occuper de rien (voir la section sur le Tableau de bord).

      Bon courage :-)

  • Guy Montagné

    Merci c’est PARFAIT pour moi

  • Merci pour ce tuto complet et très clair malgré la complexité du sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *