[Firefox] Comment utiliser uBlock Origin – 4

uBlock - interface en action

Dans le troisième article de la série autour de uBlockO, Comment utiliser uBlock Origin – 3, nous avons vu comment afficher des sites web plutôt inoffensifs avec uBlockO, en interdisant tout et en autorisant ensuite le minimum.

À présent, nous allons nous occuper de sites web encombrés d’images et de textes inutiles, nous allons voir comment lire agréablement une page de texte sans la mise en forme du site web lui-même, comment faire disparaître telle image qui nous agace et au contraire comment faire apparaître des images bloquées par certains filtres inclus dans uBlockO.

Sur lemonde.fr avec uBlock Origin

Le site web du journal en ligne Le Monde n’est vraiment pas une réussite graphique et les pages sont très encombrées, comme sur la plupart des journaux en ligne, de colonnes latérales contenant beaucoup de choses inutiles, parfois sans aucun rapport avec le journalisme.

Avec uBlockO, vous êtes bien protégés de tout ce fatras qui est bloqué par des réglages sévères (tout est interdit), comme le montre cette image :
UblockO - lemonde.fr

Vous voyez que ce journal en ligne fait des requêtes vers des sites tiers comme viamichelin, qu’il utilise un CDN (serveur de stockage n’appartenant pas au Monde). Mais où sont donc les images et la présentation graphique du site ? Comment les afficher, si vous le souhaitez ?
Ah, il y a un signe - sur une cellule de la ligne s1.lemde.fr. Ce signe veut dire que lemonde.fr voudrait faire une requête depuis le domaine s1.lemde.fr et qu’elle est bloquée par uBlockO.

Activer et comprendre la page de rapports de Block Origin

Le mieux est de vérifier en allant voir le rapport de uBlockO (son journal de bord), d’un clic sur la petite icône qui ressemble à une liste ou à un tableau et qui est indiquée par ma pastille orange sur l’image ci-dessus. Ce clic vous emmène sur la page de «logs» (rapports) qui est la liste détaillée de toutes les requêtes autorisées ou bloquées par uBlockO, selon vos réglages. Voici une image partielle de cette page :
uBlockO - page de rapport

  • Une de mes pastilles oranges, vers le haut de la fenêtre, vous montre qu’il faut afficher dans la liste déroulante le titre de la page du site que vous voulez vérifier (clic et choisir la bonne ligne d’un autre clic)
  • Une autre pastille orange sur l’icône à droite vous indique qu’un clic sur l’icône recharge le rapport pour que la page des «logs» se remplisse
  • Tout ce qui vient des domaines tiers est bloqué («3p» = «3rd-party») puisque toutes les lignes sont en rouge
  • Le domaine que vous visitez effectivement, www.lemonde.fr, est lisible, mais en simple HTML — regardez la ligne blanche intitulée «doc», indiqué par ma pastille orange
  • Dans la liste des lignes en rouge marquées «image», et indiquées aussi par mes pastilles oranges, figurent s1.lemde.fr et s2.lemde.fr. En suivant ces lignes, vous apercevez même l’intitulé de ces images.

Vous avez ainsi découvert bien facilement où se cachent les images.

Passez à l’action

  • Laissez cet onglet de rapport ouvert et revenez à l’onglet du Monde en ligne
  • Dans la 3e colonne de uBlock (réglage spécifique), passez la cellule s1.lemde.fr en gris (mode «noop»)
  • Rechargez la page — voyez-vous des images ?
  • Sinon, passez aussi la cellule s2.lemde.fr en gris et rechargez la page (ne le faites que si c’est utile)
  • Ah, et la présentation du site lui-même ? Faut-il passer la cellule lemonde.fr en gris ?
  • N’oubliez pas de recharger la page après chaque modification
  • À vous de voir ce qui est vraiment utile — évitez de débloquer les sites tiers inutiles
  • Quand vous êtes satisfaits, n’oubliez pas d’enregistrer vos réglages.

Poursuivez votre navigation sur ce journal en ligne pour vous assurer que vos réglages conviennent. Allez revoir et recharger la page de rapport de uBlockO pour regarder les changements.

Le fait que vous pouvez laisser les cellules en rouge pour le domaine lemonde.fr est la preuve que le site web du grand quotidien national Le Monde n’héberge ni son graphisme, ni ses photos sur son propre site web mais sur un ou deux sites tiers, s1.lemde.fr et parfois aussi s2.lemde.fr. Ces deux sites tiers n’appartiennent pas au quodidien. Ce sont des serveurs de type «cloud» situés aux États-Unis (edgecastcdn.net). Ce qui semble signifier que la présentation du Monde en ligne et les photos n’appartiennent pas vraiment au journal qui n’emploie peut-être même pas de photographes comme salariés permanents.
Le Monde n’a même pas son propre serveur de mails, ils utilisent GMail.

Le recours à des services tiers (courriels, stockage et cloud) est très à la mode et pas du tout bénéfiques pour les internautes. Pourquoi avoir recours à des entreprises américaines qui espionnent et suivent les internautes à la trace alors qu’il existe des hébergeurs décents en France ou que Le Monde devrait avoir ses propres serveurs et assurer ainis son indépendance ?

Sachant cela, il serait légitime d’interdire les domaines s1.lemde.fr et s2.lemde.fr. Si une image vous paraît indispensable à la lecture d’un article, il suffit d’autoriser (en gris seulement) l’un des deux domaines tiers et de recharger la page sans enregistrer votre modification. Ainsi, vos réglages permanents restent en place mais vous pouvez afficher des images lorsque vous le voulez avec ces modifications temporaires.

Lire une page web avec Firefox Reader

Si vous allez sur un autre site web de journal en ligne tel que celui de Libération, vous verrez que les sites tiers sont bien plus nombreux que sur Le Monde. Le graphisme de Libération est très lourd et peu lisible, à mon avis. Mieux vaut consulter ce journal en ligne avec uBlockO interdisant tout.

Pour lire agréablement une page web que uBlockO ne vous affiche qu’en HTML, comme sur liberation.fr, selon des réglages sévères, et sans être envahis d’images en modifiant les réglages, vous pouvez utiliser la fonction de lecture incluse dans Firefox, «Reader View».
D’un clic, la page web s’affiche sur une largeur réduite et elle est donc facile à lire.

Voici une image qui vous montre les deux icônes dans la barre de l’URL de Firefox et la page web façon «lecture», avec à gauche un petit panneau d’icônes à découvrir. Vous pouvez notamment modifier la taille des caractères, le style de police, la couleur de fond…
Reader - Firefox

La liste de lecture, dossier particulier de marque-pages, a disparu depuis Firefox 43. Mais ce mode de lecture configurable et sans distraction est toujours là. Il ne reste donc plus qu’une icône, celle du livre ouvert.

Ne confondez pas «Reader View» et «Pocket» :evil: Pour en savoir plus, voyez sur Libre-Fan, Où s’en va Firefox ?

Si jamais vous ne voyez pas l’icône du livre dans la barre de l’URL de Firefox, assurez-vous que la ligne browser.readinglist.enabled est bien à «True» (Vrai), dans la page de configuration de Firefox (about:config).

Faire disparaître une image sur une page web avec uBlock Origin

Prenons comme exemple le site web du quotidien britannique The Independent (independent.co.uk) et le site web Distrowatch (distrowatch.com), qui est une mine d’informations à jour sur les distributions GNU/Linux. Certaines images sont sans aucun intérêt.

Il y a deux façons de masquer une image ou tout autre élément sur une page web, au choix :

  • En partant du menu contextuel directement sur la page web, clic sur la ligne «Bloquer cet élément»
  • En partant du panneau de uBlock, en cliquant sur l’icône de la pipette.

Menu contextuel

Le menu contextuel de Firefox est à explorer si vous ne le connaissez pas déjà. Un menu contextuel s’affiche toujours d’un clic sur le bouton droit de la souris et il varie selon le contexte, précisément ;-)
 Menu contextuel Firefox

  • Clic droit près de l’image ou de l’élément que vous voulez supprimer (mais bien sûr pas dessus car une image recèle souvent un lien qu’il ne faut pas ouvrir)
  • Clic (gauche) sur la ligne «Bloquer cet élément» précédée de l’icône de uBlockO (image ci-contre à agrandir)
  • Ce clic modifie la page qui devient sombre avec un éclairage sur l’élément que vous voulez masquer et le curseur de la souris est devenu un cercle barré
  • Déplacez votre souris (sans cliquer) sur le bas de la page, ce qui fait apparaître une fenêtre blanche
    NB : si vous cliquez au lieu de déplacer la souris, le curseur se transforme en croix et vous pouvez sélectionner une image différente en déplaçant alors la souris puis en cliquant sur l’élément choisi.
  • Clic sur le bouton «Create» qui enregistre le filtre
  • L’image a disparu.

Voici ce qui se passe, après le clic dans le menu contextuel, sur le site du journal The Independent :
uBlockO - filtre manuel

:arrow: En partant du panneau initial de uBlockO, vous arriverez au même résultat mais ce sera plus détaillé et vous pourrez supprimer plusieurs éléments à la fois.

À partir du panneau initial de uBlock Origin

uBlocko - pipetteNous partons du panneau initial de uBlockO, (image partielle ci-contre) :

  • Clic sur l’icône qui représente une pipette, indiquée par ma pastille orange
  • La page de Distrowatch devient semi-opaque et le curseur de la souris se transforme en croix
  • En déplaçant la souris, vous éclairez des zones, qui peuvent être du texte ou des images
  • Clic sur l’image que vous voulez supprimer
  • Une fenêtre blanche apparaît : clic sur le bouton «Create» qui affiche un filtre et l’inscrit automatiquement dans l’onglet «My Filters»
  • L’image a disparu
  • Si vous voulez vous arrêter là ou abandonner avant de faire un filtre, appuyez sur la touche [Échapp] de votre clavier.

Voici ce qui se passe sur Firefox en une image :
uBlockO - filtre cosmétique

Si vous avez été jusqu’à faire un filtre bloquant (comme sur Distrowatch) ou un filtre «cosmétique» (ou «esthétique», qui cache un élément sans le bloquer, comme sur The Independent), vous trouverez, dans l’onglet «My Filters» du tableau de bord de uBlockO («dashboard»), des lignes du genre :

  • ! 9/14/2015, 4:05:26 PM http://distrowatch.com/
    ||distrowatch.com/images/cpxtu/wmhnetxjq
  • ! 9/16/2015, 4:40:57 PM http://www.independent.co.uk/
    www.independent.co.uk###side > a[href^="http://www.independent.co.uk/marketing/apps/"]

Les filtres varient bien sûr selon les éléments que vous avez cachés. Les lignes précédées d’un point d’exclamation ! sont des informations qui n’ont aucun effet. Les filtres apparaissent sous ces lignes.

[Juste après la rédaction de cet article, le journal The Independent en ligne ayant complètement changé son graphisme, mes images ne reflètent plus sa mise en page mais c’est sans importance pour notre sujet.]

Faire apparaître une image bloquée par un filtre

Sur Liberté GNU/Linux, comme sur Libres-Ailé(e)s (librezele.fr.cr), les icônes des fils RSS (liste des derniers articles publiés sur un autre site) sont invisibles avec uBlockO. Je prends l’exemple de librezele.fr.cr et vous n’aurez aucun mal à faire de même pour Liberté GNU/Linux.
uBlockO - icône logs
Nous repartons du panneau initial de uBlockO, (image partielle ci-contre) :

  • Clic sur l’icône ressemblant à une liste ou à un tableau, indiquée par ma pastille orange — ce qui ouvre la page de «logs» de uBlock
  • Affichez la page web de Libres-Ailé(e)s dans le champ de liste déroulante
  • Clic sur l’icône de rechargement de la page
  • Regardez toutes les lignes qui s’affichent
  • Repérez une ligne en rouge indiquant «/rss.png»
  • Clic sur la cellule «/rss.png»
  • Une fenêtre large et étroite s’affiche, indiquant quels filtres bloquent cette image.

Voici, en une image, ce qui se passe sur sur Firefox :
uBlockO - filtre bloquant

Notez en passant que dans notre exemple, il y a deux filtres qui bloquent le même élément. Comme je l’ai suggéré dans l’article n°3, [Firefox] Comment utiliser uBlock Origin – 3, il est donc possible que le filtre «Fanboy’s Annoyance List» soit inutile, la liste «Fanboy+EasyList-Merged Ultimate List» étant évidemment plus générale, donc contenant davantage de filtres. À vous de voir, au long de votre navigation sur le web.

Vous allez donc faire un filtre pour autoriser l’image rss.png sur librezele.fr.cr. C’est en fait uBlock qui fait le travail :

  • Clic sur la cellule -- indiquée par ma pastille orange sur la ligne «/rss.png» etc.
  • Une fenêtre s’ouvre
  • Clic sur l’onglet «Static filtering»
  • Suivez les pastilles oranges qui vous indiquent les choix à faire
  • Le texte de votre filtre s’affiche en une ligne qui commence par @@||
  • Clic sur le bouton orange clair «Create» indiqué par ma pastille orange
  • En arrière-plan, la ligne rouge «rss.png» est passé au vert et sur la fenêtre du filtre l’image rss.png s’affiche sur la barre transparente.

Voici deux images qui vous montrent ce qui se passe sur Firefox :
uBlockO - fenêtre filtre
uBlockO - fenêtre composition d'un filtre

À présent, votre filtre doit se trouver dans l’onglet «My Filters» du tableau de bord de uBlockO («dashboard»), en une ligne et sans aucun espace (même si sur cette page, il est probable que le filtre s’affiche sur deux lignes) :

@@||librezele.fr.cr/wp-includes/images/rss.png$image,domain=librezele.fr.cr

Vous pouvez en déduire que les signes @@ neutralise un blocage. Au contraire les signes || font un filtre bloquant. Vous retrouverez ce «codage» dans les listes de filtres incorporés dans uBlockO.

Chez moi, j’ai dû couper puis recoller cette ligne et recharger la page de Libres-Ailé(e)s pour que l’image rss.png s’affiche. Si vous faites ainsi, n’oubliez pas de cliquer sur le bouton «Apply changes», sinon le nouveau filtre ne sera pas enregistré. Et si besoin, videz le cache de Firefox.

Voici un aperçu d’une page de librezele.fr.cr avec une image dans un article et l’image rss.png (icône orange) petite mais bien visible devant le titre du bloc «En direct de l’April» (dernières nouvelles publiées sur le site de l’April) :
uBlockO - image RSS

Vous voici maintenant capables d’afficher les images rss.png sur Liberté GNU/Linux, dont le domaine est vive-gnulinux.fr.cr — il n’est même pas nécessaire de refaire des tas de clic… ;-) un copier-coller et hop !

Autres fonctions

uBlockO - 4 icônes bas La petite barre d’icônes au bas du panneau initial de uBlockO vous permet de faire d’un clic quelques actions sur les pages web que vous visitez. De gauche à droite, les quatre icônes en question, surmontées de mes pastilles oranges, sur l’image ci-contre :

  1. Bloque les popups (ou les débloque)
  2. Annule le blocage strict (ou l’active)
  3. Désactive (ou active) le masquage de certains éléments qui sont cachés mais pas bloqués — sur l’image ci-dessus, un élément masqué peut devenir visible d’un clic
  4. Bloque (ou débloque) les polices de caractères venant d’un site tiers.

Il vaut mieux bloquer toute requête à des polices de caractères extérieures dans l’onglet «My Rules» du tableau de bord de uBlockO, ainsi que le conseille Gorhill, avec le filtre suivant :
no-remote-fonts: * true
Si plus tard, sur telle ou telle page web, vous voulez autoriser une typo venant d’un site tiers, vous pourrez le faire très facilement en cliquant sur cette 4e icône, ce qui débloquera l’interdiction globale uniquement pour telle page web que vous visitez.

C’est toujours pareil : Commencer par tout interdire, puis autoriser avec parcimonie ;-)

Remarques

Pour payer sur un site marchand (SNCF ou autre) qui demande une autorisation spéciale à votre banque (genre code par SMS ou par carte Sésame), NoScript, dans notre configuration, peut bloquer un iFrame venu d’un site tiers lié à votre banque ou de la banque elle-même (il y a une icône NoScript sur le bloc de l’iFrame). Pas de panique, autorisez l’iFrame dans NoScript (à partir de son icône dans la barre de Firefox), et ça repart. Il est vrai qu’utiliser NoScript et uBlock sur des sites marchands à paiement très sécurisé est assez coton. Mais ça marche avec un peu de réflexion et en regardant soit ce que vous montre uBlock, soit la liste des détails des domaines et des éléments affichée par NoScript.

Il reste que NoScript bloque plus de choses que prévu du fait de notre configuation implacable…

Ouf, c’est fini :-)

Après avoir enfin terminé de rédiger cette série de 4 articles pour vous aider à utiliser principalement uBlockO, et accessoirement NoScript, je trouve que l’utilisation de uMatrix est dans le fond plus simple, malgré les apparences. Ce module vous donne beaucoup plus de souplesse et il est même compatible avec uBlockO et NoScript.

:arrow: Donc, à très bientôt pour un mode d’emploi de uMatrix 8-)

20 commentaires

  • Bonjour,

    Un grand merci de votre précieux travail ; votre tuto m’a rendu un immense service :)

    Bien à vous,

  • Philippe-Claude S.

    Merci pour ce beau travail, je diffuse (avec la source!)

    • Liberté GNU/Linux

      Bonjour Philippe-Claude,
      Tant mieux ce travail c’est utile… Je n’oublie pas uMatrix mais je laisse aux internautes le temps de s’amuser avec uBlock :-)

  • Bonjour,
    bravo et merci pour tout le travail effectué pour ce tuto. Il est vraiment super complet !
    Juste une question : je n’arrive pas a comprendre les statistiques affichées par uBlock. Quelques exemples que je trouve sur mon uBlock :
    – « sur cette page 39, soit 32% »
    – « depuis toujours 1917, soit 11% »
    – « Domaines connectés 10 sur un total de 27 »

    Voilà…. juste au cas ou vous auriez une idée sur ces mystérieux chiffres !!

    • Liberté GNU/Linux

      Bonjour Pierrot,

      Je n’ai pas parlé de ces chiffres pour ne pas encore allonger ces 4 articles mais c’est une bonne idée d’en parler.

      • «sur cette page 39, soit 32%»
        — 39 requêtes sont bloquées sur la page web que tu consultes, soit 32% des requêtes totales. Pouah ;-)
      • «depuis toujours 1917, soit 11%»
        — Ce chiffre est inutile à mon avis. Depuis toujours = depuis que tu as installé uBlockO, 1917 requêtes ont été bloquées.
      • «Domaines connectés 10 sur un total de 27»
        — c’est le nombre de domaines liés à la page web que tu consultes (sites tiers, CDN, etc.) : selon tes réglages 10 sont autorisés par uBlockO et 17 sont bloqués.
  • Hello,

    Merci beaucoup pour toutes ces informations précieuses, pour les néophytes comme moi c’est pas évident ^^

    C’est très important de donner de son temps pour partager son savoir, à toute échelle et pour toute chose ! Surtout quand ça sert le petit peuple. Alors encore merci !

  • Hey,

    Merci pour ton travail effectué sur U-block O !

    J’ai deux petite questions s’il te plaît : Quand tu autorises « en demi-teinte » localement une page web avec * noop, tu dis que cela active les scripts, images etc… mais est-ce que cela active également les scripts des tiers-p ?

    Autre question, quand tu autorise * noop localement toutes les images, ça autorise toutes les images venants de tous les sites qui font des requêtes, exact ?

    Une image peut-elle comporter un danger ? autoriser les images globalement c’est dangereux ?

    Dernière, quand le site sur lequel je navigue fait une requête 3-p vers un autre, mon FAI sera au courant du nom de ce site tiers ?

    Merci beaucoup,

    Bonne continuation :)

    • Liberté GNU/Linux

      Bonjour Thom,

      Merci de ton message.
      Pour ta première question, je te renvoie à l’article précédent: Ublock Origin – 3
      Si tu as bien activé des filtres dans les réglages du tableau de bord de uBlockO, tu es protégé de tous les trucs vraiment néfastes qui traînent sur le web. Si tu as en plus NoScript, ça te protège de trucs plus insidieux encore.
      Donc, même si tu laisses toutes les cases en gris (noop), tu es protégé du pire.

      Quand tu laisses noop pour un site «localement» (3e colonne), si tu laisses aussi les cases «tierce partie) en noop, tu reçois tous les scripts du site et de ses sites tiers. Mais pas le pire puisque tu as activé des filtres. Il y a des scripts qui ne sont pas du tout nocifs.

      Les images peuvent contenir des scripts néfastes mais les filtres te protègent tout de même.

      Bien sûr, le mieux est d’interdire au moins les «frames» (frame et iframe) et les scripts des sites tiers globalement et pour tel site visité («localement»). Cela permet, par exemple, de ne pas être suivi par Facebook alors qu’on n’est pas sur le site de Facebook. Mais ça peut bloquer des scripts du genre lien de téléchargement, même dans le cas d’un téléchargement tout à fait légitime et innocent. Le web devient une insupportable course d’obstacles pour qui veut résister un peu à la collecte effrénée de nos données.

      Oui, si ton Fai enregistre les logs de ta navigation, il est au courant des sites tiers aussi, sauf si tu interdis les sites tiers, mais là tu ne les vois pas toi-même. Je crois bien que tous les FAI sont tenus d’enregistrer les données de connexion de tous leurs clients, même avant la loi renseignement et tout ça. Si tu veux échapper à l’espionnage, tu as TorBrowser Bundle mais la navigation n’est pas toujours bien pratique non plus car j’ai l’impression que les sites web vont de plus en plus bloquer TorBrowser.

      Je vais me mettre à écrire mon article sur uMatrix parce que c’est sans doute un module plus souple que uBlock O et dans le fond plus simple.

  • Merci pour toutes ces précisions !

    Désolé si je donne l’impression de ne pas avoir tout saisi, au contraire ton article est vraiment très clair et très bien amené. J’apprécie énormément u-block.O ! (J’avoue avoir encore un peu de mal à me sentir en sécurité sans No script activé cependant)

    J’attends avec impatience ton prochain post sur uMatrix :)

    Sinon j’utilise anonymoX comme proxy d’appoint anti FAI quand je surf sur des sites cochonoux ou autres ^^ sans savoir si cette extension sert à quelque chose ni si elle fait pas de « data mining ».

    Peace :)

    • Liberté GNU/Linux

      Voilà, Thom, la série uMatrix est sortie :-)

      Je n’ai aucun conseil à donner concernant les sites cochons sinon de ne pas y aller :-P

  • Bonjour. Et si on utilise chrome, c’est tout pareil? Merci.

    • Liberté GNU/Linux

      Liberté GNU/Linux ne s’occupe que de logiciels libres, donc Chrome de Google est superbement ignoré. Ce navigateur privateur vous espionne dès l’abord, vous livre à tous ses clients publicitaires, donc à quoi servirait uBlock Origin??? Changez de navigateur et de système (OS, pas Windows, pas OS X) et installez uBlock ensuite… Autrement, tout est vain.

  • Bonjour.

    C’est du très bon boulot et je te remercie pour la qualité de tes articles, mais j’ai noté un petit élément confus dans celui-ci :

    « Si vous avez été jusqu’à faire un filtre bloquant (comme sur Distrowatch) ou un filtre «cosmétique» (ou «esthétique», qui cache un élément sans le bloquer, comme sur The Independent)[…] »

    En te lisant, j’ai cru comprendre que la première option mettait en place un filtre esthétique et la seconde un filtre bloquant.
    Or, après vérification, les deux servent uniquement à créer un filtre esthétique, à moins de rajouter soi-même || au début du filtre, bien sûr.

    Ce n’est pas grand chose, mais je pense qu’il peut être bon de préciser ce point. Ça n’enlève rien à la qualité de l’article.

    Bonne continuation !

  • Très bon boulot, bravo

  • bonjour,

    voici 2 ans que j’utilise ublock en lieu et place d’AdBlock, après avoir trouvé ta série d’articles partagée dans shaarli.
    J’ai suivi tes réglages et c’est vrai que lorsqu’on arrive sur un site pour la première fois, il y a pas mal d’autorisation à faire pour avoir une lecture agréable, avec toutes les images et les vidéos.
    en enregistrant ces modifications, les visites suivantes se passent bien ;)

    merci pour toute la pédagogie déployée pour nous permettre de prendre en main cet outil
    µBlockOrigin permet de prendre conscience de la répartition des composantes d’une page web : les feuilles de style sur un domaine, les images sur un autre, etc.

    un point que tu n’as pas abordé : la sauvegarde des paramètres
    Le passage à la nouvelle version (1.14.10) m’a supprimé tous mes réglages, configuration de filtres et liste blanche.
    Il faut penser à faire de temps en temps une sauvegarde pour ne pas avoir à repartir de 0 en cas de mise à jour « agressive » ;)

    dans paramètres / exporter vers un fichier l’ensemble des réglages est sauvegardés dans un fichier texte

    Sais-tu quel avenir lui est réservé alors que firefox57 abandonne les anciennes extensions pour passer aux webextensions ?

    • Liberté GNU/Linux

      Merci de ton commentaire BibiSky51. Eh oui, en effet, je n’ai pas pensé à indiquer comment sauvegarder des paramètres. C’est simplement que uBlock Origin a un gros bouton « Exporter… » qui ne passe pas inaperçu, sur deux onglets différents.

      Et bonne nouvelle, uBlock Origin est compatible avec Firefox 55 et sera compatible avec Firefox 57 (lequel est attendu pour la mi-novembre). Donc, uBlock Origin passe en « module Web » (Web Extension). Voir sa page des Addons de Mozilla. En plus, sur cette page, il y avait un bon truc pour récupérer ses paramètres, mais c’est en anglais. En tous cas, c’est une page essentielle à consulter quand il y a un changement de version.

      En revanche, l’avenir de uMatrix est incertain (il est en tous cas compatible avec Firefox 56) mais en gardant Firefox ESR, nous sommes sauvés pour un bon moment. Je reviendrai sur tout ces changements pendant ce mois d’octobre.

      Bon Firefox :-)

      • c’est vrai que je n’ai pas le réflexe de regarder sur le catalogue des addons
        je viens de voir que le problème de changement de version est connu et la procédure décrite pour retrouver ses réglages

        de ce que j’ai remarqué, les boutons de sauvegarde des uBlock ne font pas tous la même action
        Sur l’onglet paramètres c’est la totalité de la configuration qui est sauvegardée ; alors que sur les onglets mes filtres ou liste blanche ce sont juste les réglages de l’onglet qui sont préservés

        des extensions que j’utilise, il reste HTTPS everywhere et NoScript qui ne sont pas encore notées compatible firefox 57

        • Liberté GNU/Linux

          Bonjour BibiSky51,
          S’il te manque un module, en attendant, tu peux utiliser Firefox-ESR, au lieu du Firefox ordinaire, ou encore Tor Browser qui est basé sur Firefox-ESR et inclut NoScript et HTTPS Everywhere par défaut (ne rajouter aucun autre module). Pour NoScript, apparemment, le dével et l’équipe de Mozilla travaillent maintenant ensemble sur ce module (pour le dire vite).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *