Systèmes de fichiers

Si nos fichiers sont sagement rangés sur notre disque dur ou notre clé USB, c’est que ces supports ont été formatés avec un système de fichiers. («sagement», c’est sous GNU/Linux, sous Windows, c’est le bazar intégral).

Un système de fichiers est une manière de stocker les informations et de les organiser dans des fichiers sur des supports physiques tels que disque dur, SSD, CD-ROM, clé USB, nos antiques disquettes, etc.

Aucun support ne peut donc fonctionner sans un système de fichiers. Formater un disque dur ou une clé USB est donc attribuer un système de fichier à ce support.

Une telle gestion des fichiers permet de traiter, de conserver des quantités importantes de données ainsi que de les partager entre plusieurs programmes informatiques. Il offre à l’utilisateur une vue abstraite sur ses données et permet de les localiser à partir d’un chemin d’accès. […]
Pour l’utilisateur, un système de fichiers est vu comme une arborescence : les fichiers sont regroupés dans des répertoires […]. Ces répertoires contiennent soit des fichiers, soit récursivement d’autres répertoires. Il y a donc un répertoire racine et des sous-répertoires. Une telle organisation génère une hiérarchie de répertoires et de fichiers organisés en arbre. Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_de_fichiers

Ce qui vous renvoie à «Gestionnaire de fichiers» dans la page Fichiers et répertoires.

  • Les systèmes de fichiers de M$Windows couramment utilisés sont Fat32 et NTFS. Pour les clés USB, on utilise le plus couramment FAT32, même sous GNU/Linux.
  • Les systèmes de fichiers de d’Apple OS X sont HFS et HFS+
  • Les systèmes de fichiers de GNU/Linux sont variés : les plus utilisés sont ext3 et ext4 (à côté de ext2, ReiserFS, XFS, Reiser4, Btrfs).

GNU/Linux est capable de lire les systèmes de fichiers des OS privateurs. Il peut aussi écrire sur ces systèmes, c’est-à-dire que vous pouvez y copier des fichiers et des répertoires ou en supprimer. Pour partager des documents sur une clé USB avec Mac OS X et Windows, la solution est de formater la clé en FAT32.

Pour formater un support, le logiciel le plus simple sous GNU/Linux est Gparted.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *