Les systèmes (OS)

Les OS (les deux lettres se prononcent séparément) sont ce que le français nomme «système d’exploitation», et l’anglais «Operating System». L’expression française n’est pas heureuse. L’expression anglaise dit simplement que le système fait son boulot.

Les OS les plus connus sont, dans le désordre, GNU/Linux, Mac OS X, Windows (le «s» final se prononce comme zzz, c’est important). Il y a d’autres OS comme Solaris, BSD, FreeBSD, OpenBSD, etc. Sans l’OS vous auriez un écran noir et vide. Pas d’informatique sans OS, même minimaliste.

OS privateurs = OS propriétaires. Le terme, qui est de Richard Stallman, veut dire que les OS et les logiciels propriétaires vous privent de liberté et c’est leur défaut majeur quand bien même ils seraient excellents techniquement.

Unix

Unix est une référence en matière d’informatique. C’est un système des années 1970-1980, réservé aux grosses structures (entreprises ou institutions), qu’utilisait Richard Stallman et tous les informaticiens de ces années-là. Plusieurs OS en sont dérivés, comme Minix que Linus Torvald utilisait à l’université (voir Linux, Tux et Linus), Mac OS X, GNU/Linux, les BSD …

Le système GNU

GNU est ce qu’on appelle, en mauvaise traduction française, le «projet» GNU. En anglais, le mot «project» désigne à la fois un projet et le travail en cours destiné à réaliser ce projet. GNU a été lancé par Richard Stallman. Voyez GNU c’est gnou ?

GNU/Linux, OS libre

Si vous avez bien lu GNU c’est gnou ?, vous savez que nous devrions dire «GNU/Linux» et non pas «Linux».

GNU/Linux, c’est maintenant pour tout le monde, du débutant au programmeur. On peut cliquer partout ou utiliser la ligne de commande ou combiner les deux ou encore modifier le noyau et même fabriquer sa propre distribution. Vous pouvez aussi télécharger toute distribution de GNU/Linux, et en faire un CD ou un DVD ou une clé USB qui peuvent démarrer sur votre ordinateur (clé ou CD ou DVD dit bootable ou live).

GNU/Linux peut être installé sur un PC (sans OS ou avec Windows préinstallé en vente forcée) ou sur un Mac OS X. Il est conseillé de tester d’abord si votre matériel fonctionne sous GNU/Linux avec un CD-Rom Live ou une clé USB Live.

Il y a des distributions GNU/Linux pour tous les goûts et pour tous ordinateurs.

On peut en essayer plusieurs en gravant soi-même les CD-Roms ou en les achetant ou en se faisant une clé USB Live.

En comparant l’installation de M$Windows et de celle d’Ubuntu, GNU/Linux l’emporte en simplicité et en rapidité car l’installation de GNU/Linux inclut l’installation des pilotes les plus courants et de nombreuses applications que vous pouvez utiliser sur le champ (et éventuellement mettre à jour sans aller sur divers sites).

GRUB

Pour faire démarrer le système installé sur un ordinateur, il faut un programme. C’est en général GRUB que GNU/Linux utilise depuis plus de 10 ans.

Depuis 2010, GRUB a généralement été remplacé par GRUB 2. Il y a beaucoup de différences entre ces deux versions de GRUB. Informez-vous sur Ubuntu-fr.org.

Mac OS X

Le système Mac OS X, fait par Apple, est un dérivé d’Unix.
Mac, oui, c’est facile et stable (encore que) mais pas du tout pour toutes les bourses et c’est enfermé dans un carcan propriétaire qui ne respecte pas vos libertés. Voyez, par exemple, Que pleurent les pigeons de la prison dorée Apple.

OS X est tout autant à éviter que MSWindows. Il contient comme ce dernier des portes dérobées, accès direct pour Apple et la NSA à votre ordinateur (logiciels, documents…)

MSWindows

M$, Micro$oft pour des raisons évidentes. Kro$oft se dit aussi en français. Tout est dit dans la sonorité et l’orthographe améliorée. Monopole rapace et avide, détruisant la concurrence par divers moyens.

Surnommé Windoze, en anglais : «to win» veut dire «gagner», «to doze» veut dire «somnoler, faire la sieste». Bref, MS est le gagnant mondial et gagne plein d’argent sans travailler, sur le dos de ses clients naïfs ou mal informés.

Il est impossible d’être indulgent pour Microsoft et Windows. Microsoft a gâché l’informatique pour des millions de gens à travers le monde en les rendant dépendants d’un OS mal fichu, d’un monopole sans scrupule, en les habituant à une informatique trompeuse qui «bugue et rame», un système qu’on utilise sans savoir ce qui se passe. Microsoft s’est imposé uniquement parce qu’il a réussi à imposer son système aux constructeurs d’ordinateurs et que la vente liée a été acceptée dans le monde entier, même en France où elle est interdite par la loi et devrait être réprimé par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Plus MSWindows évolue, plus il est énorme, bien plus qu’Ubuntu. En français, on l’appelle «la daube». Les utilisateurs se plaignent toujours de ses ratées («ça plante», «ça bugue», «ça rame») et de la lenteur qu’il acquiert au fil des mois.

Microsoft, avec son monopole et son inconduite générale, est une bonne raison de passer à GNU/Linux.
Une banalité est de dire que MicrosoftWindows c’est facile et à la porté de tout public. D’une part, on estime à 25% du prix de l’ordinateur le coût de la licence propriétaire de MicrosoftWindows livré installé. D’autre part, on passe son temps à protéger MSWindows des virus, des malware, des spyware, à colmater les failles, à se débarrasser des chevaux de Troie ou même des virus, etc. Que de temps perdu par tous ! Ceux qui se contentent de télécharger des mises à jour pour Windows quand un message les en avertit se retrouvent parfois avec un ordinateur ralenti ou bloqué, des applications qui ne marchent plus. Une mise à jour de Windows 8 a ainsi produit sur de nombreux ordinateurs les redoutés «écrans bleus de la mort», comme les Windowsiens les appellent. Entre les virus et l’ordinateur qui est bloqué, les Windowsiens sont gâtés.

Pour en savoir plus, voyez par exemple Infâme Windows 7, privateur de liberté. Windows 8 est encore pire et peu fonctionnel et Windows 10 est un sytème d’espionnage complet avec des améliorations de détail : Microsoft a enfin découvert les bureaux virtuels, wow, au moins 15 ans après GNU/Linux, et a rétabli le fameux bouton vert («Démarrer»).

Dans le système Windows jusqu’à Windows 8, est intégré Internet Explorer (IE). Non seulement ce fut très longtemps un très mauvais navigateur (étant gratuit, il ne compte pas pour Microsoft) mais il est inextricablement intégré à MSWindows et agit sournoisement dans les coulisses. Jusqu’à WindowsXP inclus, si l’on voulait désinstaller IE, il fallait un logiciel spécial, PCLite, tout réinstaller, et il en restait encore des bouts : un sérieux dégraissage.
Mais la situation a enfin évolué avec le succès de Mozilla qui a obligé Microsoft à améliorer son navigateur depuis IE7. Avec Windows 10, Microsoft livre son nouveau navigateur Microsoft Edge, qui, aussi joli qu’il puisse vous paraître, est un outil d’espionnage.

Pour en savoir plus, voyez sur Liberté GNU/Linux :

OS pour ordinateurs de poche

Les smartphones variés, (ou «Smarties») et ceux vendus par Apple (ou «iTroucs», appellation non contrôlée), qui servent aussi à téléphoner, sont des ordinateurs de poche et sont donc doté d’OS.

Certains smarties tournent sous l’OS Android de Google (avec un noyau Linux et plein de logiciels privateurs).

Il n’y a encore que très peu d’OS libres pour les ordinateurs de poche, qui ont surtout été conçus pour espionner les gens :

  • Un OS tout libre pour remplacer Android est Replicant
  • Firefox OS basé sur le navigateur de Mozilla peut être installé sur des smarties
  • Ubuntu Touch (= Ubuntu Phone) est une version d’Ubuntu pour les smarties et les tablettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *