Bureaux

J’utilise pour simplifier le mot «bureau» pour désigner cinq groupes de logiciels différents que l’on trouve dans les distributions GNU/Linux :

  1. le bureau comme espace graphique
  2. les bureaux virtuels
  3. le gestionnaire de fenêtres
  4. l’environnement de bureau
  5. les nouvelles interfaces graphiques appelées Shell

Tous ces «bureaux» ont en commun X, le serveur graphique. Sans serveur graphique pas de GUI (fenêtres, boutons, souris, décorations variées).

le bureau est l’espace sur lequel vous faites en général votre informatique. Il est composé d’un arrière-plan où vous pouvez afficher une photo par exemple, le plus souvent d’une barre qui contient des icônes, les onglets des applications qui sont ouvertes, l’heure, etc.

Le bureau comme espace graphique de travail

En général, quand votre ordinateur a terminé son démarrage et que vous avez passé l’écran de login (nom d’utilisateur et mot de passe), vous vous retrouvez sur le bureau de votre GNU/Linux.

Les bureaux virtuels

Les bureaux virtuels sont un peu l’équivalent graphiques des tty : voyez Le serveur graphique.

Le bureau où vous trouvez est aussi un bureau virtuel. C’est le premier. Sous GNU/Linux, il y en a deux ou quatre. Vous pouvez en supprimer ou en rajouter.

Les bureaux virtuels sont très pratiques car ils agrandissent votre espace de travail. C’est comme si vous aviez en plus de votre bureau de travail bien encombré (dans la vraie vie, comme on dit parfois), une autre table avec juste des livres ou des documents dont vous avez toujours besoin.

Au lieu que votre espace de travail sur votre ordinateur soit limité à votre écran, vous pouvez déplacer certaines applications ouvertes sur le deuxième bureau virtuel et ainsi avoir deux bureaux bien ordonnés, comme dans cet exemple :

  1. l’un avec Firefox, un éditeur de texte ou un traitement de texte
  2. l’autre les modules Writer et Draw de LibreOffice ouverts et un lecteur PDF
  3. un autre encore avec GIMP ou Inkscape.

Vous passez d’un bureau à l’autre avec un clic de souris ou vous déplacez d’un clic de souris une application qui vous encombre, sur un autre bureau .

Gestionnaire de fenêtres (WM)

Un gestionnaire de fenêtres (Window Manager ou WM) est une interface graphique qui affiche un bureau tout simple, parfois sans barre, sans icône, parfois même sans menu. Mais il permet aux applications graphiques de s’afficher sous forme de fenêtres. Sans lui, vous ne pourriez pas utiliser des applications comme Firefox ou LibreOffice.

Il existe de nombreux gestionnaires de fenêtres. Il existe même un gestionnaires de fenêtres qui fait des effets 3D, c’est Compiz.

Ils sont souvent intégrés dans des environnements de bureau. Par exemple, Metacity est le gestionnaire de fenêtres de GNOME et Mutter celui de GNOME 3.

OpenBox

le plus connu est OpenBox. Il peut être utilisé seul et on peut lui ajouter un menu, une barre avec l’heure et des éléments de ce genre. OpenBox est très agréable et léger.

OpenBox est le gestionnaire de fenêtres utilisé par l’environnement de bureau LXDE.

JWM

JWM c’est Joe’s Window Manager, qui est très ancien mais très agréable et plus léger qu’OpenBox. Il est utilisé dans les distributions GNU/Linux Puppy Linux et dans AntiX.
Il est très facile à configurer et à rendre plaisant et fonctionnel.

IceWM

IceWM est aussi vénérable que JWM et toujours bien vivant. C’est un bureau plus étoffé qu’OpenBox et que JMW et un peu plus lourd. Ce fut le bureau de la première distribution GNU/Linux que j’ai utilisée, Libranet, fin 2004 à mi-2006.
IceWM est utilisé dans AntiX.

Environnement de bureau

Un environnement de bureau est un ensemble de logiciels qui offre une interface graphique composée d’un gestionnaire de fenêtres, de bureaux virtuels complets, et d’applications usuelles (éditeur de texte, gestionnaire de fichiers, etc.).

Les environnements de bureau les plus connus sont :

  • KDE
  • GNOME qui en est à sa version GNOME 3 avec GNOME Shell, avec Mutter comme WM
  • Mate — dérivé de GNOME 2 (installé dans la distribution Ubuntu Mate, par ex.)
  • Cinnamon — dérivé de GNOME 2 (installé dans la distribution Linux Mint, par ex.)
  • Xfce (installé dans la distribution Xubuntu, par ex.)
  • LXDE qui va bientôt évoluer en LXQT (installé dans la distribution Lubuntu, par ex.)
  • Enlightenment — le plus original

Les Shell

  • Unity (fait par l’équipe d’Ubuntu et installé uniquement dans la distribution Ubuntu)
  • GNOME Shell dans GNOME 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *