Root et Sudo

Il faut d’abord lire :

Les signes # et $

Dans les commandes présentées sur Liberté GNU/Linux ou sur Libres-Ailé(e)s, n’est souvent indiqué que le signe # («hash» en anglais) ou le signe $.

Le signe # signale que l’on doit ouvrir un terminal en root ou taper, dans le terminal, sudo avant la commande, comme c’est le cas avec Ubuntu et avec Debian quand je l’installe pour vous (pour ne pas vous infliger deux mots de passe à retenir et à taper).

Ni le signe #, ni le signe $ ne doivent être tapés. Voici ce que donne le terminal dans l’un et l’autre cas :

root@gnulinux:/home/tuxou# la_commande
tuxou@ubuntu:~$ (tapez) sudo la_commande
 password: (demande de votre mot de passe) tapez_votre_mot_de_passe [qui n'apparaît sous aucune forme, validez (= la commande va être exécutée)]

Le signe $ signifie que la commande peut être exécutée en mode simple utilisateur (pas besoin d’être l’administrateur ou le «super utilisateur»). Exemple :

$ cd ./nos-jolies-photos

Cette commande veut dire que vous pouvez vous déplacer (cd= change directory) dans le répertoire qui s’appelle «nos-jolies-photos» et qui se trouve dans le répertoire personnel de l’utilisateur, ici tuxou.

L’invite

Ce qui s’affiche, lorsque vous lancez un terminal, et avant de taper la commande, c’est «l’invite» :

root@gnulinux:/home/tuxou#

ou

tuxou@ubuntu:~$

Note pour les utilisateurs de sudo : si un message apparaît, mentionnant quelque chose comme «Permission denied», c’est que sudo n’a pas tous les pouvoirs, ce qui est normal ; passez alors en root (c’est le cas pour antiX) :

  • lancez un terminal
  • tapez sudo -s
  • ce qui donne : root@tuxbuntu:~#

La commande tuxou@ubuntu:~$ sudo su donne :

root@ubuntu:/home/tuxou#

L’invite veut dire que tuxou passe en root tout en restant dans son répertoire personnel.

Dans une distribution qui n’utilise pas sudo, il faut passer en root chaque fois qu’on modifie le système, par exemple pour faire les mises à jour. Voici la commande qui tient en deux lettres :

tuxou@debian:~$ su

Ce qui donne, après avoir tapé le code de l’administrateur (= du mode root) :

root@debian:/home/tuxou#

Pour quitter le mode root, il faut taper (et valider la commande) :

root@debian:/home/tuxou# exit

tuxou

tuxou est un utilisateur fictif, dont le nom rappelle celui de la mascotte de Linux : voyez la page Linux, Tux et Linus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *