GNU/Linux au lieu de Windows 10 (8, 7, Vista, XP)

Il est bien connu que Microsoft espionne ses utilisateurs depuis la version Windows 98 (incluse), grâce à une porte dérobée installée dans l’OS et grâce à son lecteur multimédia (Windows Media Player). Windows 10 va encore plus loin mais les utilisateurs ne sont protégés ni avec Windows 8, ni avec Windows 7, ni avec Windows Vista, ni avec Windows XP.

Du temps de Windows 98, les utilisateurs un peu avertis savaient que Microsoft regardait les DVD par-dessus leur épaule s’ils utilisaient Windows Media Player. Les gens avertis utilisaient donc le logiciel libre VLC.
Cependant, la découverte de la porte dérobée dans cette version 98 n’a été portée à la connaissance de nous tous que bien plus tard. Toutes les versions ultérieures de Windows contiennent également une porte dérobée, fonctionnalité invisible aux yeux des utilisateurs et qui ne peut pas être désactivée. Une porte dérobée permet le contrôle de l’ordinateur par un tiers (en l’occurence Microsoft) qui peut faire ce qu’il veut : installer, supprimer, modifier des programmes, récupérer des informations, tout ceci à l’insu de l’utilisateur et sans avoir besoin de son accord. Apple installe également des portes dérobées sur ses ordinateurs. De même Amazon sur sa liseuse d’ebooks Kindle. Cette porte dérobée a permis à Amazon de détruire à distance tous les exemplaires du roman de Georges Orwell, 1984, que les gens avaient pourtant acquis légalement sur leur Kindle. L’ironie du livre détruit a été évidemment remarquée.

Windows 10 est le fruit de l’évolution des habitudes de la quasi-totalité des gens en matière d’informatique. Depuis que presque tout le monde trouve normal d’utiliser les services de Google, de Yahoo, de Facebook et d’Amazon et des ordinateurs de poche avec des OS faits par Google ou Apple qui les espionnent à visage découvert, Microsoft peut vous demander simplement d’accepter toutes ses conditions les plus grotesques, sans craindre votre refus. Une porte dérobée est toujours utile mais la récolte de vos données privées (vos carnets d’adresses, vos emails, les sites web que vous consultez ou que vous fréquentez, ce que vous achetez en ligne, les ebooks que vous lisez, les vidéos que vous regardez, les logiciels que vous installez et la manière dont vous les utilisez), bref, l’espionnage est bien plus simple et efficace avec des services qui reçoivent le consentement, même un peu réticent, des utilisateurs.

Les utilisateurs de Windows 8 ne seront pas très dépaysés lors de l’activation de Windows 10 mais ce dernier va encore plus loin.

Windows 10 est un service, plutôt qu’un OS

À la suite de la multiplication des services comme ceux de Google, du mail au cloud (hébergement de fichiers sur une machine autre que votre ordinateur ou rédaction en ligne de vos documents avec les logiciels fournis par Google), Microsoft a conçu son dernier Windows comme un service global auquel vous devez vous enregistrer et vous connecter pour l’utiliser. Windows 10 ressemble bien sûr à un OS comme GNU/Linux (et a même découvert, plus de 15 ans en retard, « les bureaux virtuels » au mombre de 2) mais la ressemblance est très superficielle. En utilisant Windows 10, vous êtes constamment connectés aux services et donc aux serveurs de Microsoft. L’espionnage et la capture de toute votre activité et de toutes vos données sont ainsi grandement facilités et permettent à Microsoft de faire concurrence à Google et de se mettre au niveau d’Apple.

Conditions d’utilisation de Windows 10

Voici un résumé (adapté d’un article de Numérama) des conditions d’utilisation que Microsoft vous impose après que vous ayez acheté un nouvel ordinateur, qui, bien sûr, est livré avec « Windows 10 dedans ». Il vaudrait mieux les lire avant d’aller acheter un nouvel ordinateur tout fait pour ne pas se laisser tenter par ce mauvais achat.
Windows 10 n’est absolument pas gratuit mais le prix de la licence est inclus dans le prix de l’ordinateur tout fait, sans que le montant de la licence soit mentionné nulle part. C’est ce qu’on appelle « vente liée » ou « vente forcée », qui est interdite en France mais pratiquée presque partout, en toute impunité. Ceci pour dire que si vous achetez un ordinateur tout fait sans activer Windows ensuite, vous avez quand même donné un bon pourcentage à Microsoft (environ 20%).

Même si Microsoft vous laisse passer gratuitement de Windows XP à Windows 10, c’est une très mauvaise affaire pour vous, c’est même un désastre car en plus, votre ancien ordinateur ne supportera pas le poids de Windows 10 et vous serez tenté d’aller en acheter un nouveau, en payant, cette fois, la licence de l’OS ;-)

Peu importe que nous ayons en France la CNIL, organisme censé nous protéger quand nous utilisons l’informatique, ce sont les des conditions d’utilisation fixées par Microsoft qui l’emportent.

Lisez attentivement ces extraits :

  1. Par défaut, lorsque vous vous connectez à Windows grâce à un compte Microsoft, Windows synchronise certains de vos paramètres et de vos données avec les serveurs Microsoft, dont l’historique de votre navigateur, vos favoris et les sites web que vous avez ouverts ainsi que les noms et mots de passe pour la sauvegarde de vos applis (= logiciels fournis par Microsoft), sites web, bornes portables et réseau Wi-Fi
  2. Windows génère un identifiant publicitaire unique (“publicized ID“) pour chaque utilisateur d’un appareil. Votre identifiant publicitaire peut être utilisé par les développeurs d’applications et les réseaux publicitaires pour proposer des publicités plus pertinentes
  3. Lorsque le dispositif de cryptage est activé, Windows chiffre automatiquement le disque dur sur lequel Windows est installé et génère une clé de récupération. La clé de récupération de BitLocker pour votre appareil est automatiquement sauvegardée en ligne dans votre compte Microsoft OneDrive
    — Autrement dit, si vous utilisez l’outil de chiffrement fourni par Microsoft, l’entreprise conserve la clé chez elle, et peut en faire ce qu’elle veut, lire vos documents ou donner la clé à un service de renseignements, volontairement ou sous la contrainte.
  4. Microsoft recueille régulièrement des informations basiques à propos de votre appareil Windows. (…) Ces données sont transmises à Microsoft et stockées à l’aide d’un ou plusieurs identifiants uniques. Il s’agit notamment des données d’utilisation des applis pour les applis qui fonctionnent sur Windows, ou des données sur les réseaux auxquels vous vous connectez, comme les réseaux mobiles, Bluetooth, les identifiants (BSSID et SSID), les critères de connexion et la vitesse des réseaux Wi-Fi auxquels vous êtes connectés
  5. Microsoft précise que certaines données diagnostiques sont essentielles au fonctionnement de Windows et ne peuvent pas être désactivées si vous utilisez Windows.

Quelques services en détail

À l’intérieur des conditions d’utilisation de Windows 10, quelques services inclus méritent un coup de projecteur.

Cortana

Cortana est un assistant personnel virtuel. C’est un bloc-note dans lequel, selon l’article de Wikipédia, l’utilisateur peut renseigner et consulter diverses informations telles que ses centres d’intérêt, ses tâches, ses “heures tranquilles”, ses lieux favoris, ses recherches de musique mais aussi le nom par lequel il souhaite être appelé et en vérifier la bonne prononciation.
Voici la description de cette application plutôt superflue mais pas du tout insignifiante dans les usages qu’en fait Microsoft :

Pour permettre à Cortana de fournir des expériences personnalisées et des suggestions pertinentes, Microsoft recueille et utilise différents types de données, comme la localisation de votre appareil, les données de votre calendrier, les applis que vous utilisez, les données de vos emails et de vos messages textes, les personnes que vous appelez, vos contacts et la fréquence de vos interactions avec eux sur votre appareil. Cortana en apprend également à votre sujet en recueillant des données sur votre manière d’utiliser votre appareil et d’autres services Microsoft, comme votre musique, vos réglages d’alarme, si l’écran verrouillé est activé, ce que vous regardez et achetez, votre historique de navigation et de recherche Bing, et bien plus.

Bien plus ??

Microsoft Edge

Microsoft Edge est le navigateur fourni dans Windows 10 et Bing est le moteur de recherche de Microsoft, concurrent de Google Search.

Lorsque les options AutoSearch (Recherche automatique) et Search Suggestions (Suggestions de Recherche) sont activées (elles le sont par défaut), le navigateur envoie à Bing les informations que vous entrez dans la barre d’adresse du navigateur, même si vous avez sélectionné un autre fournisseur de recherche par défaut.
De plus, les données de navigation recueillies en relation avec ces fonctionnalités sont utilisées dans les données globales, c’est-à-dire qu’elles participent à établir le profil de l’utilisateur, appelé profil publicitaire. Donc, vous, êtres humains, devenez de simples cibles à publicités, sources de revenus énormes dont vous ne profitez pas du tout, dont vous êtes au contraire les victimes, consentantes malgré vous. Votre vie privée est exploitée sans fin et sans cesse, comme une mine de données inépuisable qui se renvouvelle et s’augmente au fur et à mesure de votre navigation sur le web.

Microsoft OneDrive

Microsoft OneDrive est le service en ligne d’applications de bureautique (Word, Excel, etc.) et de stockage de documents, donc accessible uniquement sur le web. C’est un service analogue à Google Docs et Google Drive. Voici que vous en dit Microsoft :

Lorsque vous utilisez OneDrive, nous recueillons des données sur votre utilisation du service, ainsi que sur le contenu que vous stockez

Ce qu’il est fait de toutes vos données reste indéterminé.

Outlook.com

Outlook.com, service mail en ligne, a remplacé Outlook, logiciel de mail traditionnel qui était d’ailleurs très mauvais du point de vue de la sécurité de l’ordinateur, et remplace aussi l’ancien service en ligne Hotmail.
Lisez ce que vous déclare Microsoft à propos de Outlook.com : Dans Outlook.com, lorsque votre dossier “Éléments supprimés” est vidé, ces éléments effacés restent dans notre système pendant 30 jours maximum avant suppression définitive.

Il serait intéressant de voir l’évolution de ce point de détail. En attendant, 30 jours, c’est suffisant pour décortiquer, voire expatrier sur un autre serveur ces emails effacés par vous. À noter que les FAI français sont tenus de conserver vos emails pendant 1 an mais c’est du fait d’une loi française adoptée par un parlement élu et non une décision imposée par une entreprise étrangère. Les citoyens, les députés et les sénateurs français peuvent agir pour que des lois néfastes soient abolies ou modifiées mais ils n’ont aucun pouvoir face à Microsoft. Ni non plus le gouvernement français, ni non plus l’Union Européenne, jusqu’à preuve du contraire.

Windows 10 comme service global

Quelques passages dignes de votre attentive considération, pour finir ce déplorable catalogue :

  • Pour fournir une reconnaissance vocale personnalisée, nous enregistrons l’entrée de votre voix, ainsi que vos nom et surnom, les événements récents de votre calendrier et les noms des personnes avec qui vous avez rendez-vous, et des informations sur vos contacts, notamment leurs noms et surnoms
  • Microsoft n’utilise pas ce que vous dites dans les emails, les discussions, les appels vidéo ou la messagerie vocale, ni vos documents, photos ou autres fichiers personnels pour vous envoyer des annonces ciblées, mais il utilise tout de même d’autres informations que nous recueillons à votre sujet au fil du temps en utilisant vos données démographiques, vos requêtes de recherche, vos centres d’intérêt et vos favoris, vos données d’utilisation, et vos données de localisation
  • Nous accéderons à vos données personnelles, nous les divulguerons et les conserverons, notamment s’agissant des contenus (comme le contenu de vos emails, d’autres communications privées ou des fichiers de dossiers privés), lorsque nous pensons de bonne foi qu’il est nécessaire de le faire, notamment pour répondre à des requêtes légales valides.
    — Toutes les requêtes des services de renseignement sont « légales », qu’elles aient été ou non légalisées par la loi.
    — Ce passage veut surtout dire que Microsoft a réellement accès à toutes les données que vous générez en étant simples utilisateurs de Windows 10.
  • Les données personnelles recueillies par Microsoft peuvent être stockées et traitées aux États-Unis ou dans tout autre pays dans lequel Microsoft, ses filiales ou prestataires de services sont implantés.

Remarques pour conclure

Microsoft a totalement gâché l’informatique, en particulier pour le grand public. Il n’a jamais rien inventé de bon pour les gens et n’a jamais été novateur, sauf qu’il a été le premier à espionner ses utilisateurs (avec Windows 98), qu’il a imposé les affreux Iframes dans le web et a inventé ActiveX. Windows 10, en tous cas, vient dans le sillage de Google et d’Apple. Le marché de l’informatique sur ordinateur de bureau et ordinateur portable reste le seul domaine que Microsoft peut encore exploiter car la majorité des entreprises, des administrations et des écoles restent dépendants de ce monopole.

Microsoft n’a guère de succès avec son téléphone alors que Google et Apple se partagent le marché. Google est très en avance sur tous les autres avec la multiplicité des services qu’il offre, le plus souvent gratuitement, ce qui lui offre un gigantesque entrepôt de données volées aux gens du monde entier. Sans parler des domaines où s’infiltre Google, comme l’automobile, la recherche scientifique, etc., qui sont des mines de données personnelles à voler et à revendre et donc d’immenses sources de profits (votre ADN est une marchandise pour Google).

Avec Windows 10, Microsoft consolide le monopole qu’il a depuis le début des années 1990 sur l’ordinateur traditionnel (de bureau et portable) tout en faisant de son OS un pourvoyeur de services en ligne avec un espionnage bien plus aisé, bien plus efficace et bien plus rentable qu’auparavant. Windows 10, c’est tout en un : l’ordinateur et les services en ligne tout inclus et tout prêts pour vous. Plus besoin de chercher tel service, de vous inscrire, Windows 10 a déjà tout organisé pour vous, avant même que vous ayez acquis un nouvel ordinateur de bureau ou un nouveau portable. C’est ainsi que fonctionnent tous les ordinateurs de marque Apple, depuis la version OS X 10.8, sortie en 2012. Les ordinateurs munis de ces systèmes ressemblent beaucoup aux ordinateurs de poche que sont les « smarties ».

GNU/Linux reste à l’écart de ce marché de dupes. Même si beaucoup de distributions contiennent des éléments indésirables pour plaire aux gens, il est possible de réellement désinstaller des programmes comme le plugin de Flash (Adobe) ou de choisir une distribution comme Debian GNU/Linux qui ne l’inclut pas, ou encore d’éviter la « fonction Amazon » d’Ubuntu en choisissant une variante d’Ubuntu comme Lubuntu ou une autre distribution comme Linux Mint, dérivée d’Ubuntu — voyez Quelques distributions GNU/Linux. NB : dans la version Ubuntu 16.04, la fonction néfaste Amazon est désormais désactivée par défaut, suite aux protestations de très nombreux utilisateurs.

GNU/Linux vous permet aussi de ne pas devoir nécessairement acheter un nouvel ordinateur ni un ordinateur très puissant.

Et même si le navigateur libre Firefox n’est pas parfait (toujours pour plaire aux gens), il reste le seul navigateur que vous pouvez configurer au mieux et auquel vous pouvez utilement ajouter des modules pour protéger votre vie privée.

Pour en savoir plus

Vous pouvez lire ce billet très clair de Framablog qui contient des liens instructifs : Windows 10, GNU Linux et Framapack : passez à la vitesse Libre !

Cette information est particulièrement intéressante :

Les mouchards de Windows 10 sont désormais implantés dans les versions 8.1 et 7, parce qu’il n’y pas pas de raison de se priver au grand festin de nos données.

Et ne pensez pas que Microsoft vous donne vraiment le choix, car le code étant secret, vous ne pouvez pas savoir ce qui se passe réellement quand vous cochez ou décochez un paramètre.

À suivre

Ubuntu ou Windows 10 ? — 3 écrans d’installation dans Windows 10, 8 écrans d’installation dans Ubuntu, et des remarques sur le système privateur et sur le système libre.

Ubuntu est une distribution GNU/Linux grand public. Elle n’est pas particulièrement tatillonne sur la vie privée ni sur la liberté comprise dans GNU. Il est intéressant de voir si elle contient des pages comparables aux 3 écrans de Windows 10 qui s’attaquent à votre vie privée.

Et aussi : GNU/Linux – mythes et réalités.


Références

Sources de l’article

Firefox et vie privée

Distributions GNU/Linux et matériel

9 commentaires

  • Cher ami,
    Impossible installer KB 3035583 et 2952664: erreur 80070005
    alors que les recentes MAJ de Windows Update sont passées comme une lettre a la poste
    Avez-vous une suggestion??
    merci

    • Liberté GNU/Linux

      Merci, cher ami (totalement inconnu, du reste), de votre précieux témoignage à propos du système privateur Windows ;-) Oui, les mises à jour de Windows marchent très bien, comme vous nous le montrez :lol:

      J’ai une suggestion évidemment :-) passez à GNU/Linux. Si vous prenez deux secondes pour regarder le haut de Liberté GNU/Linux, vous verrez que je ne m’occupe pas de Windows. Je ne m’occupe que de logiciels libres parce que je préfère la liberté.

      • Bonjour,

        Iceweasel, Chromium-browser et j’en passe il y en as à la pelle pour remplacer firefox au pire.
        Eux aussi fonctionne avec des plugins Iceweasel étant le fork Firefox de Debian avec les cochonneries en moins. Chromium-browser pareil même chose que chrome de google fonctionne lui aussi avec les plugins.

        Firefox c’est plus ce que c’était, lent, avec de l’adobe propriétaire DRM dedans etc… pff plus à fuir désormais qu’autre chose.

        GNU/Linux Debian avec Iceweasel par défaut voilà ce qu’il faut. RIP Ian Murdock :(

        • Liberté GNU/Linux

          Merci de ton message, Moloch.
          La discussion au sujet de Firefox serait sans doute mieux placée là-bas: Où s’en va Firefox? mais je réponds ici rapidement.

          Iceweasel n’est que Firefox, avec un logo libre sans les interdictions dues au logo de Mozilla. Debian donne par défaut Firefox ESR, version longue durée, si on peut dire, plus ancienne mais avec toute la sécurité nécessaire, donc il y a moins d’innovations, telle que Pocket et il n’y a pas eu la faille PDFjs.
          Je suis d’accord que Firefox n’est pas parfait mais je ne vois pas ce qu’il y a de mieux pour le moment. TorBrowser, c’est aussi Firefox avec NoScript et des aménagements.

          Chromium a bien moins de possibilités de sécurité que Firefox dans sa page about:config, il n’a que la sécurité que Google veut bien admettre alors qu’on peut désactiver les appels à Google complètement dans Firefox. C’est fastidieux, d’accord sur ce point.
          NoScript n’existe pas pour Chromium, qui n’est d’ailleurs qu’un brouillon (du privateur Chrome) lancé par Google comme appât aux geeks en mal de nouveautés. C’est pour cela que gorhill a fait uBlock Origin et uMatrix, au départ pour Chrome/Chromium. Et maintenant, il nous en fait profiter pour Firefox et c’est chic de sa part.

          Firefox avec uMatrix et NoScript et sans Flash marche très bien, je trouve.

          En conclusion, oui nous voudrions un navigateur configuré pour ne faire d’appels à rien, bien sécurisé et tout. Le code est disponible, c’est celui de Firefox mais il manque des gens pour le faire, en dehors de TorBrowser qui n’est pas absolument nécessaire pour tout le monde, tout le temps.

          Je n’ai rien trouvé pour remplacer Iceweasel / Firefox même si j’aime bien Midori et Qupzilla.

          En tous cas, bien d’accord avec ta conclusion: Debian GNU/Linux :-) et R.I.P. Ian Murdock :'(

    • @igdoc Cette Maj est à éviter (KB3035583, entrent autres..) c’est elle qui installe le « bouton » « obtenir Ws 10 », je vous conseille de ne pas installer ce cheval de Troie géant (10) sauf si vous n’avez rien à vous reprochez bien sur et aimer être surveiller de près.Un conseil, installez « DWS lite » ou encore « Never 10 » s’il n’est pas trop tard et vous resterez avec votre 7 ou 8.1 qui sont beaucoup moins intrusif que 10

  • Un utilisateur de GNU/Linux

    Pour un Firefox 100 % libre, il y a GNU IceCat (http://www.gnu.org/software/gnuzilla/). Et pour une distribution entièrement libre, il y a une liste tenue par le projet GNU et la Free software Foundation : http://www.gnu.org/distros/free-distros.html. Trisquel est notamment intéressant car basé sur Ubuntu et sa simplicité d’utilisation mais sans reprendre ses logiciels non libres.

    Je signale aussi que pour être vraiment 100 % libre, il faut remplacer le BIOS également, par exemple par Libreboot (https://libreboot.org). La FSF tient une liste des vendeurs d’ordinateurs certifiés « Respects your Freedom » avec BIOS + OS libre : http://www.fsf.org/resources/hw/endorsement/respects-your-freedom

    • Liberté GNU/Linux

      100% libre n’était pas le sujet de cet article. Même si ton commentaire est mal placé ici, tu as raison dans ce que tu dis au sujet du BIOS.

      Quant à mettre un email bidon (enfin j’imagine), ne t’embête pas à le faire car c’est tout à fait inutile sur Liberté GNU/Linux car je fais attention à ce que WordPress n’espionne personne. Il n’y a aucune requête suspecte sur ce site et je ne fais aucun usage des emails ni des IP des visiteurs qui laissent un commentaire. Je n’ai pas encore cherché le moyen de rendre l’email facultatif. Il est utile de mettre son email pour être informé d’une réponse à son commentaire mais on peut aussi simplement s’abonner au fil RSS des commentaires, donc l’email est superflu.

  • Bonjour,

    je suis nouveau avec GNU/Linux je ne connais que depuis 3 mois et en VM sous Win7sp1 (avec updates coupées).
    Mais là c’est définitif : Je ne veux plus voir de Windows.

    Je savais qu’il fallait se barrer de chez bill gates mais justement depuis 3mois je coupais peu-à-peu tout ce qui n’était pas primordial à l’OS.
    Avec processmonitor, commview, wireshark Win, et des outils BIEN CACHES de win.
    J’ai fini par le dézinquer complètement, la restauration HS.

    Je me suis rendu compte qu’il y avait des « associations » lol :
    Microsoft, Intel, nVidia, DELL, Google,.. (@ compléter ptdr)
    +protocoles d’échanges avec leur hébergeur + affectation des ports 80/443/6667/8080/ etc…

    Et MERCI pour les liens BIOS car c’est vrai les dés sont pipés d’avance le BIOS est le chef d’orchestre de tout ça. Quand on fait un arbre avec tous les processus/threads/handles/… qui font toujours une espèce de « petite cuisine » entre eux constante on se pose des questions.
    Et tout ce qu’ils font c’est exporté, de façon cachée MAIS qui nécessite un clic de souris ou un ENTREE/ pour que l’utilisateur « conssente » ce qui dédouane ces fumiers et ce sera l’user qui aura les retombées :'(

    POURRITURES ! (eux)

    Bonne journée à vous ☮

    * Désolé :'( Et puis Tor j’arrive pas à le mettre avec les sudo/sudo su :'(

    • Liberté GNU/Linux

      Bonjour et bienvenue Gitclone,
      En attendant que « Un utilisateur de GNU/Linux » te réponde, je te remercie bien d’avoir pris le temps de nous informer avec pas mal de détails. J’ai peu utilisé Windows: Windows95 à la fac, puis Windows98 en 1999-2004 à la maison, bien dégraissé et il marchait encore. À l’époque, on se faisait traiter de tous les noms quand on critiquait Windows. Quand on trouvait que GNU/Linux était mieux et même plus simple, on était considéré comme asocial. À présent, tout le monde sait que Microsoft a introduit une porte dérobée dans son OS depuis Windows98 inclus. La situation est encore pire depuis Windows 8 et Windows 10 a atteint des sommets, d’après ce que j’ai lu.

      Des optimistes pensent qu’on peut utiliser Windows 10 comme un simple OS, sans les utilitaires qui vous connectent aux serveurs de Microsoft etc. Qu’en penses-tu ? D’après ce que tu dis, c’est au risque de dézinguer l’OS ?

      Pour le BIOS, on est bien d’accord. Néanmoins, LibreBoot ne peut s’installer que sur très peu de machines. Vois le forum de Trisquel.

      Et je partage tout à fait ton sentiment sur les GAFAMs.

      Pour Tor, est-ce que Tor Browser te suffit ? Tu as cette solution pour l’installer facilement : Tor Browser : Anonymement vôtre. Les gens de Tor ne semblent pas la recommander, donc tu peux aller voir sur leur site comment l’installer manuellement. C’est très facile, je fais ainsi maintenant. Mais surtout pas Tor + Firefox, c’est pas la bonne solution.

      Si tu veux que Tor s’installe très facilement, tu installes l’extension TorBirdy depuis le dépôt de Debian ou Ubuntu, selon ta distribution. Je vais en reparler.

      Si tu as besoin d’un Tor pur et dur, utilise plutôt Tails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *