Quelques logiciels libres

Après vous avoir jeté à la figure une tonne de logiciels libres en vrac, pour tout faire ou presque, je mets ici une liste bien ordonnée de quelques logiciels libres incontournables pour les tâches et les usages les plus courants et quelques logiciels spécifiquement professionnels.

Vous trouverez sur le site d’Ubuntu-fr.org une fiche pour presque chacun de ces logiciels. C’est là qu’il faut aller fouiller à la recherche des logiciels qui vous intéressent et qui vous manquent. Même si la documentation n’est plus très à jour, elle reste un bon point de départ.

Si vous ne trouvez pas le logiciel dont vous avez besoin ou si vous ne savez pas lequel choisir pour telle ou telle tâche, posez votre question à la suite de cette page.

Les liens vers les sites des logiciels sont là à titre indicatif. Pour votre GNU/Linux, vous n’avez rien à installer à partir de ces sites. Certains sites offrent cependant de la documentation précieuse.
Les sites des logiciels sont le plus souvent en anglais et pas toujours traduits en français.
Si vous avez un système GNU/Linux, certains logiciels sont déjà installés ou vous les installerez facilement car la quasi-totalité des logiciels pour GNU/Linux sont présents dans les dépôts des distributions. Vous n’irez pratiquement jamais sur un site web pour télécharger et installer un logiciel.

Navigateurs web

Firefox reste le meilleur navigateur libre, le plus complet et le plus performant. Pour en savoir davantage et vous tenir au courant des évolutions de Firefox, voyez :

Variantes de Firefox

Il existe des variantes de Firefox :

  • Dans la distribution Debian, Firefox s’est longtemps appelé Iceweasel. Changement : Iceweasel en voie d’extinction
  • Dans la distribution Trisquel, Firefox s’appelle ABrowser (un nom pas très imaginatif, dommage) et outre le changement d’icône et de nom, plusieurs modifications sont apportées.
  • Une version entièrement libre comme les deux précédentes et bloquant par défaut tout code Javascript privateur, c’est Icecat, variante offerte par la FSF (Free Software Foundation).
  • L’équipe de Tor (système d’anonymisation) offre TorBrowser, version de Firefox pour surfer de manière anonyme (si vous êtes assez prudents et attentifs pour ne pas casser votre anonymat).

Je ne vous recommande pas du tout la variante «Palemoon», qui rajoute dans sa licence des interdits à Firefox et qui risque d’être bien moins sûre que les variantes ci-dessus. En outre, toutes les extensions pour Firefox ne fonctionnent pas dans Palemoon.

Navigateurs plus légers que Firefox

Il existe deux navigateurs plus légers et très sympatiques qui conviennent très bien pour un usage simple :

  • QupZilla — ressemble à Firefox en plus léger
  • Midori — navigateur original à découvrir, qui existe depuis plus longtemps que QupZilla.

Logiciels de courriels

On dit aussi «clients de messagerie» pour les distinguer des «serveurs de messagerie».

NB : Dans la distribution Debian, Thunderbird s’appelle Icedove et son icône est tout à fait libre, contrairement à l’icône de Thunderbird.

Navigateurs ou gestionnaires de fichiers

Si vous venez de Windows, vous pensez qu’il n’existe qu’un « explorateur » de fichiers. Sous GNU/Linux, il existe de nombreux gestionnaires de fichiers. En voici quelques-uns :

  • PCManFM — souvent installé dans le bureau LXDE
  • Rox-Filer — très léger, installé dans Puppy Linux et dans AntiX (bureau JMW)
  • Thunar — installé dans le bureau Xfce
  • Space-FM — dérivé de PCManFM et installé dans AntiX (bureau JMW)
  • Midnight Commander — programme en ligne de commande
  • GNOME Files (anciennememt Nautilus) — installé dans le bureau GNOME
  • Dolphin — installé dans le bureau KDE.

Notes :

Rien ne vous empêche d’installer Thunar dans un bureau tel que LXDE ou dans le gestionnaire de fenêtres OpenBox, ou PCManFM dans le bureau JMW.

Bureautique

C’est une bonne chose d’avoir LibreOffice et Abiword pour être sûrs de pouvoir lire tous les documents produits avec un traitement de texte.

  • LibreOffice — suite bureautique complète, 6 modules en un logiciel.
  • AbiWord Processor for everyone — traitement de texte qui a le mérite de lire des documents que LibreOffice ne lit pas toujours (par ex. des RTF et des documents issus de WordPerfect)
  • Gnumeric — très bon tableur qui peut remplacer celui de LibreOffice ou qui vous évite parfois de lancer LibreOffice.

LibreOffice

LibreOffice est une suite bureautique complète, un logiciel composé de 6 modules (traitement de texte, tableur etc.), dont un module de dessin vectoriel qui permet de faire facilement des affiches, affichettes, diagrammes, cartes de vœux, cartes de visites, etc.
Fin septembre 2010, l’équipe d’OpenOffice.org a quitté Oracle qui avait racheté OOo et depuis ce départ, l’équipe développe LibreOffice avec ardeur. LibreOffice est chez la Document Foundation, mise sur pied par les dévelopeurs eux-mêmes — voyez OpenOffice.org se libère d’Oracle.

Messagerie instantanée + vidéo et VoIP

  • Pidgin (multiprotocole, dont Jabber/XMPP)
  • Empathy (multiprotocole, dont Jabber/XMPP et SIP) (installé par défaut sur Ubuntu)
  • Jitsi (multiprotocole, dont Jabber/XMPP et SIP)
  • Ekiga (protocole SIP)
  • Linphone (protocole SIP)

NB : Firefox Hello, intégré au navigateur Firefox, a été abandonné.

Lecteurs PDF

Il existe plusieurs lecteurs PDF libres :

  • Mozilla a inclus un lecteur PDF dans son navigateur Firefox. Le logiciel privateur et très lourd Acrobat Reader est inutile. Mais cette intégration peut poser des problèmes de sécurité, voyez «Une faille révélatrice : Firefox PDF.js.» dans Où s’en va Firefox ?, sur Libre-Fan
  • Evince — un grand classique souvent inclus dans les distributions GNU/Linux — il est possible d’ajouter des annotations.
  • XPDF
  • …Voyez la page pdfreaders.org pour en découvrir d’autres et ceux qui sont faits aussi pour M$Windows ou d’autres systèmes.

Graphisme : Images et photos

Les logiciels libres de dessin (GIMP, Krita, Inkscape) sont beaucoup plus légers que leurs équivalents privateurs. Ce qui veut dire que vous pouvez utiliser Krita sur un ordinateur qui possède un simple processeur (mono “Core”) et 2Go de mémoire (RAM). En revanche les fichiers de travail peuvent devenir très lourds, selon ce que vous faites.

Regarder et retoucher facilement

Même de petits logiciels suffisent à regarder ses photos en diaporama, comme GPicView, inclus dans le bureau LXDE.
D’autres logiciels ont plus de fonctionnalités, par exemple :

  • Gthumb pour vos photos ou images est très simple à utiliser : albums de photos, retouches rapides, affiche de nombreux formats dont JPG (évidemment) PNG, mais aussi SVG.
  • Shotwell est attrayant, mais peut-être moins souple. Question de goût.

GIMP

The GIMP — The GNU Image Manipulation Program, Tout un programme !

GIMP est un logiciel libre de dessin et de retouche d’images, équivalent à Photoshop mais qui n’a pas été fait que pour des professionnels. GIMP est pour tout le monde, du débutant au graphiste ou photographe professionnel. Il est particulièrement adapté aux retouches de photos.

Krita

Krita est un logiciel de dessin, peinture, et retouche, pour les images en Bitmap ou les images vectorielles. De nombreuses améliorations sont dues au dessinateur professionnel David Revoy. Très ergonomique et agréable à utiliser.

Dessin Vectoriel (SVG)

  • Inkscape est un logiciel libre de dessin vectoriel qui vaut largement le logiciel d’Adobe.
  • Ne pas oublier LibreOffice avec son module de dessin vectoriel Draw, simple et pratique pour les débutants.

Gravure à domicile

  • Brasero — pour un usage simple et ponctuel
  • K3b (KDE Burn Baby Burn) — excellent et très complet, tout en étant simple à utiliser

Musique : écouter, ranger, enregistrer, modifier

  • Audacious — écouter et organiser sa musique — le son est excellent.
  • Audacity — enregistrer et modifier du son — très accessibles aux débutants.
  • Pour organiser sa musique et l’écouter, il existe de nombreux logiciels, comme Rhythmbox, Clementine, Amarok (plutôt pour KDE), Guayadeque….

Vidéo — voir et monter

Lecteurs multimédia

Ces lecteurs multimédia peuvent aussi être utilisés pour écouter des musiques ou des émissions de radio mais le son de VLC hors de la vidéo n’est pas très bon. Mieux vaut écouter de la musique avec Audacious ou Rhythmbox ou les autres (voir juste au-dessus).

  • VLC pour regarder, convertir, enregistrer des vidéos
  • Mplayer et ses variantes graphiques (SMplayer, Gnome MPlayer)

Montage de films

  • PiTiVi — pour les débutants
  • Avidemux
  • KDEnLive — très réputé
  • Cinelerra — logiciel professionnel
  • Blender — à l’origine, logiciel pour faire des images en 3D mais il peut être aussi utilisé pour le montage de films — logiciel professionnel
  • Subtitle Editor — pour modifier très facilement des fichiers de traduction de films et de vidéos.

PAO — publication assistée par ordinateur

Scribus — la PAO pour tous.

Jeux

Il y a évidemment des jeux de cartes, du Mahjongg mais aussi des jeux en 3D, comme Extreme Tux Racer et Super Tux Kart.

Logiciels de compta personnelle

Logiciels professionnels de gestion

  • Ekylibre — complet et simple, voyez Ékylibre, logiciel libre de gestion agricole
  • NOALYSS — ERP avec compta (anciennement PHPCompta)
  • Dolibarr ERP/CRM — progiciel de gestion intégré (PGI, ERP en anglais) et gestion de la relation client (CRM) pour petites et moyennes entreprises
  • Laurux propose un ERP et aussi une caisse enregistreuse simplifiée pour les petits commerces, ainsi que tout le nécessaire pour les supermarchés
  • PMB — système intégré de gestion de bibliothèque (SIGB) — pour toutes bibliothèques, très simple à mettre en place, très complet.

Réseaux sociaux libres et sans espionnage

  • MOVIM (My Open Virtual Identity Manager) -«plateforme sociale complète, libre et « totalement décentralisée dans le plus grand respect de ses utilisateurs » — c’est français, malheureusement méconnu mais excellent et astucieux
  • Diaspora — analogue à Movim mais d’origine américaine, assez lourd et compliqué
  • Identi.ca — service de micro-blogging libre, basé sur le moteur Laconica, alternative libre à Twitter, de meilleure qualité mais Identi.ca reste un service centralisé.

Logiciels libres en ligne pour échapper aux services de Google et autres

Il est toujours préférable d’avoir vos logiciels libres sur votre ordinateur, pas sur le serveur de quelqu’un d’autre. Mais parfois, c’est bien pratique d’avoir accès à des services en ligne. Ces derniers doivent être faits avec des logiciels libres et chez des gens dignes de confiance (deux bonnes raisons de fuir Google, et de ne pas utiliser Dropbox, par exemple).

  • Dégooglisons Internet — Initiative de l’association et réseau Framasoft «en faveur d’un internet libre, décentralisé, éthique et solidaire». Fouillez dans cette page et ne vous privez pas d’essayer tout ce qui vous est offert.
    Pour en savoir plus : Solutions alternatives aux GAFAM&Co
  • LibreOffice On Line, peut être installé sur votre serveur sur NextCloud, par exemple. Voyez Collabora

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *