Lubuntu, la grenouille et le bœuf

Lubuntu, variante d’Ubuntu, est censée être une distribution GNU/Linux légère, donc, elle occupe aussi peu de place sur le disque dur.

Donc, encore, lorsque comme bénévole de Libres-Ailé(e)s, j’ai installé Lubuntu sur plusieurs ordinateurs un peu anciens (Pentium IV, année 2004) qui ont un disque dur de 40 Go, j’ai pensé que 5 ou 6 Go d’espace pour la partition accueillant le système (partition dite «root» ou «système» et symbolisée par le signe /) suffiraient bien.

Après un an environ, la partition système était pleine. Ce qui veut dire que les utitisateurs ne peuvent plus mettre à jour leur Lubuntu et ne peuvent plus installer de logiciels.

Lubuntu est une grenouille qui gonfle pour ressembler à un bœuf, enfin pas à un éléphant, tout de même. Cela vient de ce que Lubuntu accumule les versions successives du noyau Linux et chaque noyau prend environ 200 Mo. Je pensais que Lubuntu supprimait les anciennes versions régulièrement, ce qui libèrerait de la place.

C’est aussi la faute à Linux ;-) dont les développeurs n’arrêtent pas de bosser et de produire de nouveaux noyaux qui sont ainsi corrigés et améliorés sans cesse et auxquels sont ajoutés de nouveaux micro-codes pour le matériel varié qui ne cesse de changer: par exemple, les nouveaux portables avec leur cartes vidéo, leurs cartes son, leurs cartes Wifi, Ethernet, leurs lecteurs de carte mémoire, etc. C’est grâce au noyau Linux que vous n’avez souvent rien à installer en plus de votre distribution GNU/Linux.

Libérer de l’espace sur la partition système /

Pour libérer de l’espace sur votre Lubuntu, voici ce qu’il faut faire. Il suffit d’être soigneux et attentif mais ce n’est pas compliqué du tout.

Ne pas mettre à jour Lubuntu

Ne plus essayer de mettre à jour votre Lubuntu car c’est une tâche impossible, vu le manque d’espace sur une partition du disque dur. Fermez la fenêtre qui vous annonce qu’il y a des mises à jour.

Vérifier l’espace disponible sur votre disque dur

  • Lancez le terminal: Menu général > Accessoires > Terminal
  • Dans le terminal, tapez la commande df -h
  • Attention aux espaces et à la graphie:
    • une espace après df
    • pas d’espace entre le tiret et la lettre h.

df -h veut dire «afficher l’espace libre sur le disque (disk-fre) d’une manière facile à lire (human, en Go et Mo au lieu d’octet, ce qui afficherait une très longue suite de chiffres plutôt indéchiffrable).

Voici le tableau qui s’affiche à la suite de la commande.

  • La ligne du haut indique les différentes colonnes du tableau. Elle s’affiche chez moi en anglais. Chez vous, ce sera sûrement en français.
  • C’est la première ligne du tableau, commençant par /dev/sda1 et que j’indique en gras, qui nous intéresse
  • la dernière colonne de cette ligne nous dit que c’est la partition système, indiquée par le signe /
Filesystem Size Used Avail Use% Mounted on
/dev/sda1 5.5G 2.7G 2.6G 52% /
  • Chez vous, la première colonne de cette ligne peut indiquer /dev/sda2, selon la manière dont le disque a été partitionné.
  • La deuxième colonne donne la taille (Size) de la partition /; 5.5G, par exemple.
  • La troisième colonne indique l'espace occupé (Used). Si votre partition est presque remplie, ça doit être pratiquement la même chose que le chiffre de la deuxième colonne. C'est cela que vous devez corriger, comme vous allez le voir dans un autre article.
  • La quatrième colonne vous indique l'espace libre (Avail.= available). Si votre partition est presque rempliie, ce doit être quelque chose de minuscule comme 40 M
  • La cinquième colonne ne nous intéresse guère, c'est comme la colonne 3 mais en pourcentage. Si la partition est presque remplie, ça doit être proche de 100%.

Ne fermez pas le terminal, vous en aurez besoin dans deux secondes.

Vous allez maintenant voir comment libérer de la place sur la partition / et retrouver à peu près la première ligne comme sur le tableau ci-dessus.

Suppression des anciens noyaux inutiles

NB: Il ne faut jamais supprimer le noyau le plus récent car le système ne peut fonctionner sans un noyau Linux.

Il faut donc commencer par savoir quel est le noyau actuel (le plus récent) installé sur votre Lubuntu. Cela dépend de votre version de Lubuntu et la dernière mise à jour du noyau.

Pour le savoir, réveillez le terminal:

  • Tapez la commande uname -r
  • Faites attention aux détails: -r c'est un tiret et la lettre R en minuscule, sans espace entre les deux caractères.
  • Appuyez sur la touche [Entrée] de votre clavier (autrement, le terminal ne sait pas ce que vous lui voulez et il reprend son somme)

Chez moi (suis sous Bodhi Linux, distribution dérivée d'Ubuntu mais vraiment légère et sans accumulation de noyaux), cette commande donne:
3.7.0-7-generic

Chez Unetelle, cela donnait courant 2012:
3.5.0-31

Armés de cette information, vous allez supprimer tous les noyaux antérieurs à la version que la commande uname -r vous a indiquée. Et c'est là-bas que ça se passe: Une seule commande pour supprimer les anciens noyaux de Lubuntu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *