Le bleu dans les sites web

La couleur bleue dans les sites web n’a en principe rien à voir avec une couleur politique. Les webmestres choisissent la couleur bleu ou différents tons de bleu car c’est une des rares couleurs, avec le gris et le noir, que tout le monde voit de la même façon.

En revanche, les autres couleurs posent problème pour certaines personnes. Par exemble, le rouge paraît vert à des daltoniens.

J’ai donc choisi trois tons de bleu pour Liberté GNU/Linux. J’aime beaucoup le bleu mais j’aime aussi beaucoup ce que j’appelle les couleurs «perroquet», comme vous pouvez le voir sur le site de l’association Libres-Ailé(e)s.

Merci de ne pas associer les couleurs de ce site à un ou des partis politiques. Ce n’est pas du tout mon intention.

2 commentaires

  • le bleu est invisible aux personnes atteintes de certaine anomalie du chromosome 7. Elles sont de ce fait « Daltoniennes » (ce terme est naturellement impropre) au bleu. C’est rare et ça touche autant les hommes que les femmes.

    • Liberté GNU/Linux

      Merci Mireaux, de ces infos. Le bleu invisible, c’est un choc en effet. C’est donc de l’encre sympathique pour certaines personnes (Agatha Christie aurait pu faire une bonne intrigue de cette information — et Sherlock Holmes était-il au courant ?).

      Et pourtant, le bleu ainsi que le noir et le gris sont des couleurs recommandés sur des sites d’accessibilité.

Répondre à Mireaux Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *